Il y a quelques semaines que j’attendais cette occasion ; la première sortie de l’année avec un bon chum et un fervent amateur de glisse, Dom. Suite à notre sortie d’hier à Saint-Sauveur, Guillaume n’a pas eu à se faire prier longtemps pour se joindre à nous.

En partant de Laval, j’espérais, les doigts croisés, que la pluie qui tombait en ville se transformerait en neige plus je me rapprocherais des montagnes. J’ai mis le cap  sur le mont Olympia qui avait reçu une dizaine de centimètres de neige durant la nuit.

13:00 – En arrivant au pied de la pente, j’ai constaté que j’aurais dû aller encore un peu plus au nord pour voir des flocons. La pluie s’est plutôt transformée en une fine pluie verglaçante. Rien ne peut arrêter des assoiffés de neige fraîche. On a donc enfilé nos équipements et c’était le début d’une belle après-midi de planche à neige.

Durant la première remontée, la pluie a laissé place à un fin brouillard. Par contre, nous étions bien heureux de voir que malgré l’heure avancée de la journée, il y avait encore plusieurs endroits où laisser notre trace.

Dom à eu l’excellente idée de nous diriger dans les sous-bois à l’abri de cette bruine verglaçante .

Le mont Olympia regorge de petits sous-bois offrant des degrés de difficulté variés. C’était un plan génial. En arrivant au haut du sous-bois Squadra di Sottobosco, on a vite constaté que la neige était pratiquement vierge.

Chacun a d’abord visualisé sa « track » et on s’est élancé. Les gars et moi avons eu quelques surprises. Bien qu’il y avait une dizaine de centimètres de poudreuse, on s’est tous fait prendre, chacun à notre tour, par une base glacée croûtée. Nous avons ajusté notre technique et on a continué notre descente dans le bois comme des gamins.

Ayant effectué une première passe, on a relevé les bons « spots » et on est remontés pour faire le même sous-bois à trois reprises. L’excitation était palpable sur le visage de Dom qui s’élançait sur tout ce qui pouvait l’envoyer en l’air.

Je me suis surpris à siffloter les airs de « Promenons nous dans les bois » en dévalant le sous-bois. Il n’en fallait pas moins pour que Dom réponde en chantant le refrain tout en contournant des arbres quelques mètres plus loin. Guillaume se régalait, il était comme un enfant dans la neige folle. Il s’écriait « Yaaahooou » en s’envolant sur le dos des obstacles.

On a enchaîné le sous-bois « La Baqueira Forêt », puis le sous-bois « Brusson ». Ils étaient tous d’excellente qualité, et on s’amusait comme des fous.

Hélas comme toute bonne chose à une fin, 15h30 est arrivé rapidement. Les remontées mécaniques ont fermé leur accès. On s’est assis au milieu de la pente pour observer le panorama.

Satisfaits, nous nous sommes élancés sur les derniers mètres de dénivellation qui nous séparaient de notre voiture. Malgré mère nature qui nous a mis à l’épreuve avec sa pluie verglaçante, c’est dans les bois qu’on a trouvé le soleil aujourd’hui!