Annonce de tempête hivernale dans la région de Charlevoix avec 30-40 cm annoncés pour La Malbaie et encore plus pour Grand-Fonds! Hum que faire ? Je n’ai pas réfléchi trop longtemps, je décide de braver la tempête et le verglas de Montréal pour me diriger au Mont Grand-Fonds ce mardi vers 12h00. Cela m’a pris 5h30 pour me rendre, mais peu importe, je savais que le lendemain matin je serais grandement récompensé. Chose encore plus agréable, je suis reçu chez mon cher ami Régis avec un délicieux souper. Le lendemain matin, nous décidons Régis, Yves et moi de monter avant l’ouverture de la montagne pour faire une première descente. Nous empruntons la piste La Paddy, un sentier d’ascension pour la montée en peaux de phoque. En plus, je suis avec le Paddy en personne; (Yves, on a nommé la piste en son honneur). Une fois rendus tout en haut, l’excitation est à son comble. Nous avons la montagne et la neige à nous seuls. Quelle descente ! Un moment de pur bonheur et ce que tout skieur et planchiste recherche soit l’ultime or blanc. Pour avoir voyagé dans plusieurs endroits de ski, je dois dire que le Mont Grand-Fonds se rapproche le plus de certains centres de ski dans l’ouest canadien, mais en miniature. Avec ses  335 mètres de dénivelé, sa neige incroyable, son secteur slackcountry et son ambiance de locaux chaleureux, vous êtes mieux d’attacher votre tuque !

Nous avons donc fait notre première descente avant tout le monde et nous rejoignons Yannick, un ami et guide expérimenté qui passe la journée avec nous. Le Mont Grand-Fonds est comme une famille reconstituée où tous les gens se côtoient d’une façon si amicale et chaleureuse. Pour preuve, les locaux ont décidé d’adopter un petit Montréalais faute d’avoir de la neige dans sa région.

Nous avons passé le 3/4 de la journée dans le secteur du Lynx, secteur très prisé tant par les locaux que les gens de l’extérieur. Le Mur est tout simplement incroyable à descendre avec toute cette poudreuse, chacun a pu trouver sa propre ligne de descente jusqu’en bas. La journée se poursuit avec Les Lions, Les Chevreux , le Nid-D’aigle et la Nagano qu’on alterne successivement. Avec 430 cm reçus depuis le début de l’année, inutile de vous dire que le fond est bien caché.

Encore une fois nous terminons la journée entourés de gens si agréables et conviviaux au Pub le Sommet avec une bière bien méritée. Merci Mont Grand-Fonds pour cette journée !