Bonjour chers skieurs,

Ce matin c’est sous un ciel bleu azur et par une température de -18 °C que nous nous sommes dirigés vers Tremblant. Honnêtement, avec la pluie diluvienne de cette semaine et le froid sibérien d’aujourd’hui, nous n’avions aucune attente. Les conditions seront probablement épouvantables, mais au moins il fait beau. Et à Tremblant il y a vraiment plein de choses pour nous faire passer le temps si les pentes ne sont pas à notre goût.

 

Et bien surprise, mais quelle surprise ! Il faut féliciter les travailleurs de pistes pour leur exploit. Nous avons une belle neige recyclée granuleuse sur un fond ferme. Mais honnêtement, rien de la pluie de mercredi ne paraît. Certes les pentes sont dures et rapides et nous avions avantage à avoir des carres bien aiguisées, mais on ne dirait pas que nous avons subi une pluie du mois de septembre deux jours plus tôt. Vraiment rien n’y paraît. Bravo !!!

Avec 86 pistes d’ouvertes sur 92, la station est pratiquement toute ouverte mais il est clair que les sous-bois étaient moins invitants que les pentes damées. Dans les sous-bois comme l’Émotion, les bosses sont dures mais recouvertes d’une petite poudreuse, environ 4 – 5 centimètres, tombée dans les derniers 24 heures. Si on veut faire des bosses, c’est praticable, mais on s’entend que le terrain n’est pas optimal.

Personnellement je me suis concentrée sur les pistes bien travaillées et j’ai bien apprécié le même côté Edge où nous étions pratiquement les seuls à profiter de l’endroit. Un peu venteux en montant mais plein soleil et personne pour nous déconcentrer dans nos descentes.

Globalement la station était assez tranquille et il n’y avait aucune réelle attente aux remontées mécaniques. Par contre on pouvait se sentir à l’étroit à l’occasion. Comme il faisait froid (très froid en fait car je me suis gelée le bout du nez…), le Grand Manitou était plein toute la journée et sans savoir pourquoi, les skieurs semblaient tous se concentrer dans les mêmes pistes. La Taschereau, la Erik Guay (notre beau champion !!!) et la Kandahar étaient pas mal achalandées et je me suis fait frôler à plusieurs reprises par des skieurs très rapides et pas toujours en contrôle.

En final une excellente journée alors qu’on ne s’attendait vraiment à rien. Je pense que ce sont celles dont on garde les meilleurs souvenirs.

Le froid restera sans doute avec nous pour le week-end mais n’hésitez surtout pas à venir profiter de la montagne de retour en hiver. Consultez aussi le site web de la station pour connaître les activités organisées pour les semaines de relâche scolaire qui s’en viennent.

Bon ski mais et mettez une petite couche supplémentaire…

Hélène Racine

SkiMédia

S'abonner
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !