Tous les yeux du monde du vélo de montagne seront à nouveau tournés vers Mont-Ste-Anne, au Québec, en fin de semaine, pour la sixième étape de la Coupe du monde de descente et la cinquième étape de la Coupe du monde de cross-country. MSA est un des arrêts légendaires du circuit de la Coupe du monde, et le seul site à avoir participé à la série tous les ans depuis ses débuts en 1991, à l’exception de 1998 et 2010, où il a accueilli les Championnats du Monde.

Bien connu pour ses parcours traditionnels comportant du terrain naturel, MSA exige des coureurs des qualités techniques et de l’endurance s’ils veulent réussir. La descente de 2,9 kilomètres est une des plus longues de la Coupe du monde, les coureurs passant d’une altitude de plus de 800 mètres à une arrivée à 200 mètres. Le circuit de cross-country mesure 4,3 kilomètres de long et il est composé de montées et de descentes incessantes, parsemées de racines glissantes et de parties rocailleuses très techniques.

En descente, le Canada dispose déjà d’un champion du monde en la personne de Finn Iles (Specialized), champion du monde junior, qui est déjà assuré de remporter le titre de sa catégorie grâce à ses quatre victoires en cinq courses. Du côté féminin, les meilleures chances canadiennes sont Miranda Miller (Specialized), qui vient récemment de défendre son titre de championne canadienne, et Vaea Verbeeck, qui a obtenu deux « top-10 » lors des deux dernières courses. Chez les hommes élite, Mark Wallace (Canyon Factory), qui connaît la meilleure saison de sa carrière, occupe en ce moment la sixième position au classement général, et il est un très sérieux candidat à une des cinq premières places.

En cross-country, le Canada a eu beaucoup de succès à MSA au fil des ans. Catharine Pendrel (Clif Bar), quatre fois vainqueur à MSA et championne en titre, a connu un début de saison difficile, mais elle est revenue en forme pendant la seconde moitié de la saison. Emily Batty (Trek Factory), récemment couronnée championne canadienne, connaît une des meilleures saisons de sa carrière, s’étant classée parmi les dix premières à chacune des trois dernières étapes de la Coupe du monde. Elle figure actuellement à la huitième place du classement général.

Du côté masculin, Peter Disera (Norco Factory) a une excellente saison dans la catégorie des moins de 23 ans, terminant dans les dix premiers à chacune des quatre dernières épreuves de la Coupe du monde, si bien qu’il apparaît en quatrième position au classement général. Disera a également remporté le titre dans la catégorie hommes élite au Championnat canadien. Le champion canadien chez les moins de 23 ans, Sean Fincham (Forward Racing-Norco) sera également à surveiller dans cette catégorie. Et dans la catégorie des hommes élite, l’olympien de Rio Léandre Bouchard (BH SR Suntour KMC) est le Canadien le mieux classé au circuit de la Coupe du monde, avec une 25e place au classement général.

Source : Cyclisme Canada

Chez les Québécois…

La province sera très bien représentée lors de l’épreuve de la Coupe du monde de vélo de montagne qu’elle accueillera les 5 et 6 août. En effet, plusieurs Québécois seront des partants de la tranche disputée au Mont-Sainte-Anne, la huitième d’une série qui en compte neuf.
Pas moins de 27 athlètes originaires de la Belle Province seront en action à l’occasion de cet arrêt du circuit mondial.
Rébecca Beaumont, Léandre Bouchard, Catherine Fleury, Raphaël Gagné, Cindy Montambault, Maghalie Rochette, Frédérique Trudel et Alexandre Vialle concourront chez les élites. Dans la catégorie des moins de 23 ans (U23), les représentants québécois seront Laurie Arsenault, Raphaël Auclair, Anthony Audet, Félix Belhumeur, Anthony Bergeron, Félix Burke, Émile Farrell Dessureault, Marc-André Fortier, Marine Lewis, Félix Longpré, Sophianne Samson, Amélie Simard, Juliette Tétreault et Anne-Julie Tremblay. Dans la catégorie des moins de 23 ans (U23), les représentants québécois seront Laurie Arsenault, Raphaël Auclair, Anthony Audet, Félix Belhumeur, Anthony Bergeron, Émile Farrell Dessureault, Marc-André Fortier, Marine Lewis, Félix Longpré, Sophianne Samson, Amélie Simard, Juliette Tétreault et Anne-Julie Tremblay.
Du côté de la descente, Hugo Langevin, Jonathan Lefrançois, Philippe Ricard et Samuel Thibault participeront à l’épreuve élite, alors qu’Antony Poulson s’exécutera chez les juniors.
Une organisation de haut calibre
« La Coupe du monde du Mont-Sainte-Anne est une épreuve où tous les spécialistes du cross-country et de la descente se donnent rendez-vous chaque année. C’est une épreuve inscrite au calendrier de l’UCI depuis plus de 30 ans. Et en plus, c’est la seule à se dérouler de ce côté de l’Atlantique. C’est donc une belle occasion pour nos coureurs de briller à la maison », a souligné Fabien Blot, coordonnateur technique du secteur vélo de montagne.
« Gestev est une organisation chevronnée. Chaque année, les participants et les spectateurs ont droit à un week-end haut en couleur. En plus de la Coupe du monde, il y a plusieurs activités organisées en parallèle, certaines en vélo de montagne, et d’autres de type plus festif. Et de l’ambiance, il y en a! » a-t-il ajouté. 

Source : FQSC

Autres sources pour suivre l’événement…

https://www.redbull.tv/live/AP-1PWUW98Q51W11/uci-mountain-bike-world-cup

http://www.velirium.com/fr

https://www.redbull.com/int-en/claudio-course-preview-mont-sainte-anne-2017%3FlinkId

http://fr.uci.ch/mountain-bike/results/