En visite au Saguenay pour les festivités du temps des fêtes en famille, pour aller découvrir les merveilleux paysages de cette région féerique. Le royaume comme les gens du coin aiment l’appeler.

 Donc en ce lendemain de Noël, quoi de mieux que d’aller skier au centre de ski le Valinouët et de bouger un peu pour aller faire descendre toute cette tourtière et ces pâtés à la viande.

 En début de matinée, attention aux frileux, le mercure annonce -26 degrés Celcius avec le facteur vent. Un conseil est de mise: habillez-vous chaudement et n’ayez pas peur de mettre plusieurs couches de vêtements. Mieux vaut en enlever que d’en manquer. Cependant, aussitôt sur les pistes, le paysage et la neige nous font vite oublier le froid qui ne se fait presque plus ressentir.

Le Valinouët est une station de ski qui se targue d’avoir de la neige à 100 pourcents naturelle. Cette station est située dans l’un des endroits de la province qui reçoit en moyenne le plus de neige au Québec années après années, soit le secteur des Monts Valins. Pour preuve, il est déjà tombé  239 centimètres de neige cette saison. Cet endroit est aussi le paradis des amateurs de raquette et de la pratique de la motoneige.

 En ce qui concerne les conditions de glisse, nous pouvons parler d’un léger tapis de neige poudreuse sur une surface dure en raison du froid. Beaucoup de pistes étaient vierges le long des boisés. Un total de 28 pistes sur une possibilité de 30 étaient offertes aux skieurs. De plus, malgré ce lendemain de Noël, il n’y avait aucune attente aux remontées mécaniques.

 Pour les sceptiques du concept de la neige 100 pourcents naturelle, je vous conseille fortement le Valinouët. Premièrement, nous n’avons vu aucun canon à neige. Deuxièmement, la sensation de glisse est complètement autre. Le bruit et le mordant des skis sont complètement différents. Nous avons l’impression de flotter sur un nuage.

 Finalement, je vous conseille fortement d’essayer la piste « Le Yéti ». Ce sous-bois est l’un des plus beau et plus agréable qu’il m’ait été donné de skier. Les arbres croulent littéralement sous la neige. Bien que quelque peu dégagé, ce sous-bois offre tout de même de belles séries d’arbres qui viennent donner un petit défi et agrémenter le décor déjà magique.