Enfin ! Diront certains, un polar dont l’histoire et les protagonistes évoluent dans le monde du ski.

Dans la chic station de Courchevel, au cœur des Alpes françaises et à la frontière de l’Italie, une série de meurtres frappe les membres du personnel de la station où visiblement, ce sont les moniteurs de ski qui sont visés. Chaque cadavre retrouvé est mutilé de la même façon identique et sordide. Les Russes, qui fréquentent abondamment la station sont-ils impliqués ? C’est ce que les enquêteurs de la brigade tenteront d’élucider.

Les amateurs de ce genre littéraire ou les nostalgiques des Alpes seront bien servis par ce polar un tantinet sulfureux. Il est intéressant d’y lire un vocabulaire technique tout en français, ce qui n’est pas courant dans le monde du ski alpin, surtout en Amérique du Nord. Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans le vif du sujet. Les revirements sont parfois prévisibles, mais l’intrigue nous tient toutefois en haleine du début à la fin. Avec ses quelque 150 pages, vous dévorerez le roman de Gérard Muller en un seul après-ski.

Le livre n’est malheureusement pas encore disponible en librairie ici au Québec, mais nous vous encourageons à le demander à votre libraire. En attendant, si le taux de change ne vous effraie pas, vous pouvez toujours vous le procurer sur amazon.fr

Couverture du polar de Gérard Muller : Du sang sur les spatules

Éditions Les Presses Littéraires

S'abonner
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !