Hier soir au retour du Mont Édouard la tempête était prise. Alors que le ciel vous tombait sur la tête à Montréal, ici il neigeait à plein ciel. Si bien que ce matin, une trentaine de centimètres étaient tombés sur les Monts-Valin. Et ça s’est poursuivi toute la journée. Au moment d’écrire ces lignes, et bien, ça tombe encore et encore!

fullsizerender-2

Donc ce matin, nous nous sommes mis en route pour l’ouverture du versant nord-ouest à 9h. À notre arrivée, le stationnement était déjà pas mal occupé. La billetterie aussi.

img_2366

9 h 30: Back on track! Depuis le versant principal nous filons immédiatement vers le versant nord-ouest, ouvert depuis hier seulement. Nous y passerons la journée. N’ayant été damé qu’en soirée hier selon le site de la station, ce matin, c’était la joie! De la neige folle pour les fous et les fins, à l’infini! En veux-tu, en v’là!

fullsizerender-2 fullsizerender

J’ai demandé à Dom qu’est-ce qu’il avait à dire du sous-bois  » Le Bras de Louis »… Les joues gonflées d’air en retenant son souffle et en hochant de la tête, il a fini par me dire « c’était juste ma-la-de »! Fin de sa citation. Imaginez-vous le reste!

img_2369

Nous sommes restés sur ce versant, beaucoup moins achalandé que son principal et tellement enneigé, une vrai folie cette « dump »!

fullsizerender

img_5277

On repars tantôt chez nous. La tête, le cœur et les cuisses remplies. Merci Saguenay!

img_5257