Dimanche matin, nous partions de chez des amis à Sherbrooke. Retournant vers chez nous à Boisbriand sur la rive-nord de Montréal, nous avons décidé d’effectuer un arrêt par le Mont Orford.

Je constate sur Facebook qu’il y a seulement 3 pistes ouvertes. Par conséquent, la montagne offre un tarif réduit de début de saison. Avec la Ski Passe-Partout (rabais de 40% additionnel), le billet revient à seulement 20$ taxes incluses!

Il fait froid, on enfile nos habits et on se rend au sommet du Mont Orford avec la remontée hybride (mi-chaises, mi-télécabine). Beaucoup de canons à neige sont en fonction sur la montagne, ça vaut donc le coup d’utiliser la télécabine pour monter et être à l’abri des bourrasques de neige artificielle.

Le sommet est relativement dégagé.

La piste est très belle, quoique l’on doive faire face à des amoncellements de neige à certains endroits, et à de la glace à d’autres. La piste étant assez à pic, on ne peut pas y aller plein gaz! De plus, on retrouve relativement beaucoup de monde dans les pistes, puisque nous sommes dispersés parmi seulement 3 pistes.

Nous nous arrêtons à quelques occasions pour admirer le paysage, qui est vraiment magnifique avec les remontées mécaniques et les arbres gelés.

Puis, nous nous rendons du coté du Mont Giroux, où uniquement le Versant Nord est ouvert. C’est dommage de ne pas pouvoir accéder au Versant Est, car c’est vraiment sur ce versant qu’on aurait pu profiter des pleins rayons du soleil (section à gauche sur la photo ci-dessous).

Ma piste préférée fut la Magog, avec très peu de glace et un bas de piste particulièrement agréable où mes skis mordaient solidement dans la neige.

En somme, ce fût une journée agréable mais plutôt froide, et je fûs assez déçue de pouvoir skier sur uniquement 3 pistes sur 44, cette belle montagne demeurant inconnue pour moi et semblant avoir beaucoup à offrir.

S'abonner
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !