Bonjour chers skieurs,

Nous sommes dans le temps fort de ma saison de ski. En effet, c’est aujourd’hui que je commence mon périple dans les Rocheuses canadiennes à la station Revelstoke Mountain Resort, qui célèbre cette année ses dix ans d’existence.

Notre périple annuel à l’extérieur du Québec s’est amorcé hier. Partis de Montréal en début de matinée en avion, nous sommes arrivés à Calgary vers l’heure du midi pour ensuite enfiler vers Revelstoke en voiture. Le voyage s’est bien déroulé. Pour aller à Revelstoke depuis Calgary, on prend la route vers Banff et Lake Louise pour continuer jusqu’en Colombie-Britannique à environ 425 kilomètres. Le point le plus impressionnant est définitivement le passage à Rogers Pass.

Il est possible de voler sur Calgary ou Kelowna pour se rendre au village de Revelstoke, B.C. en voiture. C’est une question de compromis parce que si on gagne du temps à passer par Calgary, on risque par contre de se buter à une route fermée au niveau de Rogers Pass qui peut être complètement enneigée suite à des avalanches. Rappelons-nous que Rogers Pass est le seul lien ferroviaire ou routier pour passer du côté ouest des rocheuses à partir de Calgary. C’est en fait la clé du train d’un océan à l’autre de Sir Wilfrid Laurier. Quand même, on n’est pas n’importe où ! Il y a de l’histoire ici.

Bref, nous avons choisi de passer par Calgary et tout s’est bien passé pour se rendre au village. Arrivé en début de soirée après s’être arrêtés pour le lunch dans le superbe village de Canmore, site national de ski nordique au Canada, nous avions bien hâte au lendemain pour profiter de cette belle montagne encore inconnue. Et surtout voir toute cette neige qui est tombée depuis le début de la saison. Ils annoncent 31 pieds…

Revelstoke c’est une montagne qui culmine à 2 466 mètres et avec une dénivelée skiable de 1 713 mètres et 69 pistes, dont 4 bols insaisissables. Probablement une des dénivelées les plus importantes en Amérique.

Notre première journée de ski a commencé par une montée sous la neige et les nuages jusqu’au haut de la condole Revelation qui dessert le devant de la station. Il fait froid mais ce n’est finalement pas si pire avec les bons vêtements. Disons que les températures  du Québec du mois de décembre nous ont bien entraînés, Bien habillé tout va bien. Il fait environ -20 C en haut mais il ne vente aucunement.

Rien à voir avec ce qu’on peut avoir comme temps au top du Mont-Tremblant pendant les Fêtes! Nous avons fait quelques descentes dans le secteur de la chaise The Riper dans le North Bowl dont plusieurs dans les sous-bois incroyables avant de prendre une pause dîner au chalet du Revelation Lodge qui se trouve juste au mid-Station de la gondole Revelation.  C’était très agréable et nous étions bien heureux de s’y être présentés tôt (vers 11:30) pour profiter d’une belle table au resto bar du Lodge.

Après le lunch nous avons commencé une descente de réchauffement sous les chaises The Stoke par le Critical Path. Ensuite ce fut la grande exploration dans le North Bowl qui se prend à pied depuis le haut de la chaise The Stoke. Une petite marche d’environ 5 minutes vers le North Bowl, un bol qui selon mes premières impressions ressemble à s’y méprendre avec un secteur de Whistler. C’est juste magnifique !

La neige est abondante et la pente est impressionnante. C’est cool ! Toutes les pentes du North Bowl, des pistes double-noires évidemment, finissent par vous ramener vers la chaise The Ripper qui dessert ce secteur. Par la suite nous sommes restés dans le secteur de cette même chaise pour explorer des sous-bois comme j’en ai vu peu souvent. Le Glades of Glory est quelque chose. C’est neigeux, serré et pentu ! En fin de journée nous sommes retournés vers le secteur principal du South Bowl, mais plus à l’est cette fois-ci pour faire le sous-bois de la Jalapeño et ensuite la Devil’s Club jusqu’en bas.

De toute justesse j’ai réussi à monter une dernière fois dans la gondole Revelation à 15:30. Un de mes coups de cœur de la journée fut incontestablement ma dernière descente dans la Pitch Black, de haut en bas. Mais quelle belle façon de finir la journée. On n’a pas souvent l’occasion de skier des pentes longtemps comme ça. La dénivelée de près de 1 700 m se fait bien connaître ici.

C’est du ski de rêve ! Pour une première journée d’exploration ce fut très bien mais demain nous avons une guide pour nous montrer des endroits peut être insoupçonnés. Voyons ce que demain nous réserve.

Bon ski !

Philippe SkiMédia

S'abonner
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !