Il y a des montagnes que nous découvrons pour une 2 ième fois et on se demande pour quelle raison je n’y suis jamais revenu.  J’étais venu au Massif du sud il y a 7-8 ans.  J’avais un bref souvenir des sous-bois, d’une seule remontée et le fait que nous devions faire du plat.  Mon état d’âme après cette journée de fou ” maudit que j’ai perdu des années à ne pas venir dans ce coin de pays”.  Nous avions droit à près de 30 cm de poudreuse dans les 24 dernières heures, 100 % des pistes.  Le chalet de la base est magnifique et champêtre.

 

 

Nous sommes tôt à la remontée mais l’appel de la poudreuse a aussi gagné d’autres skieurs.

 

 

Il y a plusieurs façons de venir à la station mais ce matin, voir les gens arriver en motoneige avec leurs  skis était tout à fait délirant.

 

 

On attaque donc rapidement la promenade et sa poudreuse.  Quelle sensation que de skier sur un tapis de neige et de voler sur cette dernière.

 

 

Dans la grande allée, les premières traces étaient incroyables.

 

 

Le plaisir de skier en région est de pouvoir discuter dans la remontée avec les gens de la place.  On nous recommande fortement d’aller faire le sous-bois cathédrale.  La neige est complètement folle, les sous-bois sont magnifiques et la glisse est unique.  Une descente de 1260 mètres de longueur.  Le sous-bois est très bien dégagé.

 

 

Par la suite, on décide donc d’aller voir la skinusite, sous-bois 17.  J’en reviens pas de l’immensité du sous-bois, de sa qualité et la neige est douce sous nos skis.  Même les tout petits peuvent venir s’amuser dans les bois.

 

 

Je termine mon avant-midi dans les autres sous-bois et ils sont tous en excellentes conditions.  Pour le dîner, la station vous offre un endroit très chaleureux.

 

 

Je mange assez rapidement car je veux aller voir la section extrême de la montagne.  Je débute par le loin-loin.  Avec un peu d’effort, la descente est complètement folle.  Neige, neige et pente abrupte.

 

 

Par la suite, je m’attaque aux sous-bois 3-4-6 et 7.  Je suis sans mot devant l’énorme défi et surtout la beauté des sous-bois.  Chaque fois que je termine le sous-bois, j’ai l’impression d’avoir arrêter le temps tellement que je suis dans ma bulle.  Pour tous les amateurs de sous-bois, je vous recommande d’aller au Massif du Sud.  Vous savez cette montagne a deux devises.  La première: presque irréel et la deuxième: le secret le mieux gardé.  Cela décrit très bien ma journée.  Je suis un peu nostalgique de quitter la station.  Mais une chose est certaine, je ne vais pas attendre 7-8 ans avant de revenir.  Pour tout ceux qui vont lire cette chronique, prenez le temps d’aller découvrir cette station unique.  Vous ne serez pas déçu de votre visite.  Pour les amateurs de sous-bois, votre soif d’adrénaline sera complète.  Bon ski à tous.

Recevoir le magazine par courriel
J'accepte d'être sur la liste d'envoie MailChimp ( more information )
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.