Il y a plusieurs façons de skier avant 8h dans une montagne de ski : monter en peau de phoque, en ski-doo, en raquettes avec les skis attachés sur le dos ou simplement détenir une passe de saison au Mont Orford et aller aux événements des « First Tracks ».

Eh oui, l’événement des « First Tracks » est une tradition qui part et qui revient au Mont Orford!

Pour reprendre ce qui est indiqué sur leur site :

« L’activité des ”First Tracks” est réservée à nos fidèles abonnés de saison à titre de privilège exclusif! Nous vous offrons cette super opportunité de skier sur le Mont Orford de 7h à8 h30, afin de faire les premières traces avant l’ouverture officielle de la station! »

L’événement offre aussi le ”brunch” de 7h30 à 10h pour un léger supplément (18,90$ pour les adultes et 9,45$ pour les enfants).

Plus de détails ici : https://montorford.com/fr-ca/evenements/calendrier-complet/les-first-tracks

Étant moniteur à la station de ski, j’ai eu l’occasion, moi aussi, de participer à cet avantage exclusif.

(photo mise en avant : l’Hybride et le Mont Orford, à 7:15)

Splendide vue du mont Giroux à partir de la Trois-Ruisseaux à 7h30!

Sept heures en ski c’est tôt, très tôt! Pour des gens mordus du ski, se lever à cette heure une fois de temps à autre c’est un cadeau à se faire. Les conditions étaient incroyables! Un généreux 10cm de neige étaient tombés durant la nuit, ce qui rendait le choix de se lever tôt encore plus facile à faire! De plus, l’ensemble de la montagne était ouvert!

Fait à noter: lors des ”First Tracks”, uniquement le Mont Orford est ouvert (l’Hybride). Les sous-bois sont demeurés fermés jusqu’à l’ouverture normale de la station, vers 8h30.

Le club de ski acrobatique d’Orford était l’hôte d’une compétition ce week-end. Cette dernière est aménagée dans le bas de la Super, directement sous la remontée l’Hybride, ce qui nous permettait d’observer les compétiteurs faire leurs sauts. Plusieurs d’entre eux m’avaient l’air très jeunes, mais étaient tout de même très impressionnants!

La compétition de ski acrobatique demande une grosse organisation.

Un compétiteur montait sur le podium pour ses performances de la veille.

Le parcours de bosses est impressionnant!

Plusieurs compétiteurs au sommet du parcours de bosses.

 

Le club de ski acrobatique d’Orford fait partie de la région des Laurentides pour leurs compétitions, à défaut d’avoir une organisation locale. Il y avait donc des représentants des montagnes des Sommets et de Tremblant qui ont fait le petit 2h30 de voiture pour venir compétitionner en Estrie!

 

Les files d’attente paraissent longues, mais il ne faut que 15-20 minutes pour monter par l’Hybride!

Le Mont Alfred-Desrochers était bien populaire lui aussi!

 

En plus de l’achalandage habituel et celui généré par la compétition, beaucoup de résidents des États-Unis se sont déplacés pour skier dans nos montagnes cette semaine, car c’est leur semaine de relâche! Voir autant de gens à la montagne fait du bien et on se sent choyés qu’ils aient choisi chez nous, le Québec, pour y passer leurs vacances! Bien qu’il y ait eu beaucoup de monde, l’esprit est festif et on aime ça!

Le ciel s’est dégagé pour notre dernière descente.

Une dernière descente dans la Trois-Ruisseaux accompagnée d’un groupe de moniteurs.

 

 

Les conditions sont excellentes à ce point dans la saison. Avec la neige annoncée mardi prochain, les conditions ne risquent que de s’embellir!

Bon ski à tous!

Nicolas Nantel-Fortier

Chroniqueur Ski Média