Miss météo nous a été favorable pour notre première expérience de deux jours de ski touring dans les spectaculaires monts Chic-Chocs. Dès l’entrée dans le parc, le paysage hivernal et enneigé nous en mettait plein la vue et nous permettait tous les espoirs de belles conditions.

C’était vraiment l’hiver pour ces deux journées avec des températures maximum de moins 14C à moins 7C et des vents de nord est jusqu’à 55 km/h. Imaginez la température ressentie sur les sommets visités.

Pour nous, cette première expérience de back country était l’occasion d’apprendre les éléments de base de sécurité ainsi que les techniques, et ils sont nombreux. Nous avons donc choisi de retenir les services d’un guide, Philippe, avec l’équipe de Ski Chic-Chocs. Nous avons beaucoup appris. De plus, ceci nous a permis  l’accès à des secteurs non skiés.  C’est du pur bonheur de faire ses propres traces, descentes après descentes, avec les paysages sauvages de ce territoire protégé.

Nous avons passé notre première journée dans un secteur des Champs de Mars sur une couverture de 25 à 35 cm de neige. Notre expérience limitée à des sorties back country occasionnelles en Estrie, nous anticipions la beauté du paysage des Chic-Chocs pour y avoir pratiqué la randonnée en été, mais jamais au point de cette beauté enneigée.

Nous avons complété 5 magnifiques descentes et bien entendu tout autant de montées, et la 5ième a été certainement pour nous la plus exigeante de toutes et c’est à ce moment que nous avons dû déclarer la première journée terminée.

Nous avons passé notre deuxième journée dans un secteur éloigné des Mines Madeleine dont l’accès aux pieds des montagnes pour une journée est possible seulement en déplacement motorisé.

Ce qui nous attendait était à couper le souffle et unique. La crête sur la prochaine photo, prise à mi-montée, a été un de nos points de départ de l’une de nos trois descentes de la journée où nous nous sommes rendus skis aux bottes. Toute une randonnée.

Certaines montées sont assez exigeantes.

Les descentes débutaient sur l’escarpement de la crête et nous amenaient vers un couloir boisé où le niveau de difficulté est assez relevé.

Ces deux journées ne sont pas faciles et c’est une expérience à vivre qui est aux portes de l’autonomie complète pour une sortie d’une journée. Pour cette seconde journée, nous avons passé près de 8 heures à l’extérieur, avec au plus chaud rien de plus qu’un moins 14C plus le vent!

Vous savez quoi, on y retournera.

Recevoir le magazine par courriel
J'accepte d'être sur la liste d'envoie MailChimp ( more information )
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.