(photo à la une: Chris Moseley)

Nous sommes partis, mon partenaire ski média (Jonathan Ricard) et moi, lundi soir, en direction de Calgary pour une journée de ski à la station de Lake Louise. Suite à un vol confortable de 4 heures, un trajet de moins de 2 heures de voiture avec une vue magnifique sur les montagnes rocheuses est tout ce que ça vous prendra pour vous rendre à la municipalité de Lake Louise.

Habituellement, à l’entrée du parc national de Banff, vous devez payer des frais de stationnement de $17.  En 2017, pour commémorer les festivités du 150ieme anniversaire du Canada, on y accède sans frais.

À Lake Louise, il y a un grand choix d’hôtel pour tous les budgets, allant de petits motels jusqu’au somptueux Château Lake Louise avec sa vue imprenable sur le lac.

 

Historique de la station

On ski à cette montagne depuis près de 100 ans. En 1938 le Temple Lodge a été construit.  Par la suite, en 1953, la première remontée mécanique fût installée.  En 1959, la construction de la gondole Whitehorn (sur le versant avant) commença, ce qui fût le début de la station de ski telle qu’est est présentement.

Lake Louise, c’est 10 remontées mécaniques, 145 pistes, en plus des bols, des sous-bois et 2 grands parcs à neige. Une montagne gigantesque avec une superficie skiable de 17 km carrés, et un panorama qui vaut le voyage à lui-seul!  Le dénivelé total est de 991 mètres et la plus longue piste est de 8km.

Si vous voyagez seul, mais n’aimez pas skier seul, tous les jours, à 10 :30 et 13 :00, vous pouvez vous joindre à un groupe de skieurs de votre propre calibre et avoir la chance de skier avec un ‘’ski friend’’. Ces guides sont des personnes retraités (habituellement), qui vous amèneront skier, en petit groupe sur tout le terrain skiable.  Vous maximiserez votre expérience tout en skiant la montagne d’une façon sécuritaire.

Ski Friends

Pour les skieurs en herbes, Lake Louise dispose d’une école de glisse hors paire. Deux belles longues pistes pour débutants sont au menu, et par la suite, de belles pistes vertes vous feront profiter de votre voyage et vous en donnera pour votre argent.

Si vous décidez de ne pas apporter vos skis, vous pourrez en louer sur place. Ils offrent aussi des skis de poudreuse en période de tempête.

La température à la station peut varier beaucoup. J’ai skié, en décembre dernier, à -31° C.  Aujourd’hui, il fera -5°C.

Billet de ski multi-stations :

Il est possible de vous procurer des billets de ski multi-stations. Vous pourrez skier durant votre séjour, les centres de ski suivants : Lake Louise, Mt-Norquay et Sunshine Village.

Carte Lake Louise Plus :

Cette carte, qui peut être achetée en ligne pour $109, vous donne droit à un billet de ski gratuit à votre première visite, à la 4ieme et la 7ieme. Elle se paye par elle-même à votre première visite.  Par la suite, les autres visites sont à $20 de rabais.  Ce qui est encore plus intéressant avec cette carte, vous pouvez l’utiliser aussi à Castle Mountain, Panorama, Red Mountain, Revelstoke, Silver Star et Schweitzer, donc, idéal pour une semaine de ski en Alberta et en Colombie-Britannique.

 

Notre journée du 21 février :

À notre arrivée au 10 Peaks Lodge, le chalet principal qui porte ce nom dû aux 10 sommets à l’arrière plan, nous avons pris le petit-déjeuner dans ce magnifique chalet qui fût construit avec le bois amassé lors de l’aménagement des pistes, donc du recyclage au maximum!

photo: J. Mitchell

Durant notre petit-déjeuner, j’ai eu le plaisir de discuter avec Rychard et Philippe Noel, faisant un voyage de ski père et fils.  Des skieurs francophones, on en rencontre plusieurs ici.

Rychard et Philippe Noel du Québec

À 8 :45, nous enfilons notre équipement. Nous prendrons le temps de mettre de la crème solaire, nous sommes en altitude, c’est donc très important.  Dès 9am nous nous rendons à la gondole principale Grizzly Express.  Il n’y a pas beaucoup d’attente, nous sommes en route pour le sommet.

Une remontée d’environ 15 minutes nous amènera au sommet (Grizzly Gondola area) à 2400 mètres d’altitude. Notre première descente sera de 765 mètres de dénivelé sur 4km de pentes.

Le damage de la piste est d’une qualité incroyable.  La piste est rapide, on atteindra 94km/h à certains endroits.  Nous referons quelques descentes sur le versant avant durant la première heure avant d’aller prendre le télésiège “Top of the World“, qui nous amènera à l’entrée des bols arrières de la montagne.

De ce point de départ, les descentes sont remplies de challenge, du diamant aux doubles diamants, avec une piste verte et une bleue, contournant le bol.  C’est de toute beauté!  La vue est vraiment invraisemblable de cet endroit!  À en couper le souffle.  Il est déjà tombé plus de 400 centimètres de neige sur cette montagne, c’est magnifique.

Mon partenaire de ski a opté pour la descente du couloir 105, ce fût un bon challenge.

À la fin de ce bol, un virage à droite nous amènera durant 4km jusqu’à deux différent versants, desservis par deux télésièges.

Nous prenons le télésiège Larch (avec le soleil au visage), qui nous donnera accès à un versant très intéressant.  De ce sommet, les amateurs de ski de hors piste auront accès à un sommet encore plus haut.  Munis de votre équipement de sécurité (pelle, sonde et Arva), vous pourrez faire l’ascension de cette montagne et skier de la poudreuse (side country, piste 156).

Sur Larch, il y a de belles pistes pour tous les niveaux, avec un dénivelé de 400 mètres. Quelques descentes sur ce flan de montagne, et on empruntera l’autre télésiège appelé Ptarmigan.  Cette remontée nous ramènera soit sur le versant avant, ou, comme nous avons fait, vers les pistes Ptarmigan (diamant), Old Ptarmigan (Bleue), ou une multitude de pistes, de sous-bois et pistes à bosses.  Ce versant offre beaucoup de choix.

Jonathan sur Ptarmigan

Nous avons aussi accédé au télésiège Paradise, qui nous amènera au sommet Saddleback Ridge (à 2530m), avec sa vue grandiose. De ce point, vous pourrez skier un grand bol (Powder Bowl) avec des champs de bosses immenses, si le cœur vous en dit. Nous avons opté pour descendre vers Top of the world.  De ce sommet, nous descendrons vers la remontée de surface Summit Platter, un petit Poma qui nous amènera au sommet du Mont Whitehorn, à 2637m d’altitude.  De ce sommet, une multitude de descentes très pentues et enneigées sont disponibles.

Photo: Dave Petch, 20 février 2017

Summit Platter

Nos descentes nous ayant ouvert l’appétit, nous sommes arrêtés au Temple Lodge pour casser la croûte. Ce petit resto est situé sur le versant arrière.

Temple Lodge

Il y a un très beau restaurant à mi-montagne, sur le versant avant.  Le Whitehorn Lodge vous offre un service exceptionnel, de la nourriture de haute gamme et une vue superbe.  Cela vaut l’arrêt, c’est certain!

Whitehorn Lodge

Terrasse du Whitehorn Lodge

Photo: J. Mitchell

Après plus de 45km de descentes et 8500 mètres de dénivelé sur 15 pistes nous tirerons notre révérence à cette montagne magnifique, en nous promettant d’y retourner bientôt.

J’ai la chance d’y aller environ 4 fois par année. Je ski Lake Louise dès la première journée (je ne manque jamais l’ouverture officielle en novembre) et j’y suis aussi chaque année à la dernière journée (au début mai).  L’avantage d’y skier à la fin de la saison est que même si les conditions sont superbes (j’ai eu droit à des tempêtes de neige à chaque année), il n’y a personne (comme les vidéos suivants démontreront).  J’ai la chance de skier seul, sans voir âme qui vive presque toute la journée.

Tempête de neige du 24 avril 2015
Snow storm of April 24, 2015

Randonnée alpine vers le Skoki Lodge :

Pour les amateurs de randonnée alpine, il y a une option très intéressante (sur réservation seulement). Une randonnée de 11 km, débutant au sommet Top of the World, pour descendre jusqu’au Temple Lodge.  La randonnée de 11km y débute.  Le trajet vous amènera par le “Boulder Pass“ et le lac Ptarmigan, en passant par ‘’Deception pass’’, pour se terminer au Skoki Lodge.

Le Skoki Lodge est un chalet très luxueux, situé à 2150 mètres d’altitude, qui fût construit en 1930. Ce fût le premier chalet de “backcountry“ dans l’ouest canadien.  Il n’y a pas d’électricité à ce chalet, mais vous vivrez une expérience magnifique avec son service de premier ordre et leurs somptueux festins.  Vous y passerez un séjour luxueux pour y faire de belles descentes toute la journée.

Photo: Shannon Martin

Pour retourner vers la station de Lake Louise vous emprunterez le même trajet de 11km.

Voici un episode de Ski television, sur l’expérience skoki Lodge

Claire Challen Goes Touring in the High Alpine – Full Episode

J’espère que mon récit vous donnera le goût de skier à Lake Louise. Vous ne le regretterez pas!

Bon ski!

 

S'abonner
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !