Voici le dernier article d’une série de trois sur mon voyage dans l’Ouest canadien à la recherche des meilleurs sous-bois et de poudreuse.

Article numéro 1:  Big White

Article numéro 2: Red Mountain

 

Après ma journée précédente dans les sous-bois à Red Mountain, j’étais réchauffé et prêt à l’aventure de Big Red Cats (BRC).  Mon ami et moi avions décidé de rester directement à leur petite auberge au pied de Red Mountain, soit le Red Shutter Inn.

 

Jour 1

Le départ se fût à 8:30 et après environ 30 minutes d’autobus, on arrivait au point de rencontre avec les Cat-Skis.  Le voyage d’autobus a passé vite.  On a rencontré nos guides ainsi que nos partenaires pour la journée.  Notre guide a également profité de l’occasion pour distribuer les balises radio émettrices en cas d’avalanche et nous donner un petit cours d’utilisation.

À la destination, ils nous ont montré les techniques de recherche en cas d’avalanche.  Le risque est relativement minime, car l’équipe de BRC explore et évalue leur domaine skiable tous les jours en identifiant les endroits dangereux, ainsi que les autres/ceux sans risque.

Une fois sur le Cat-Ski, l’excitation dans la cabine était palpable, tout le monde avec des sourires d’une oreille à l’autre.  On était tous prêt à l’aventure qui était sur le point de commencer.  Une belle journée ensoleillée et seulement -2 degrés celsius. Que voulez-vous plus?

 

Notre guide en chef a choisi un beau secteur ouvert comme première descente, afin d’évaluer le groupe.  On voyait beaucoup de souches d’arbres sous la neige, car c’était un secteur de coupe à blanc.  Naviguer à travers les souches était super-facile et avec 12-18 pouces de nouvelle neige, on flottait!   La meilleure façon d’expliquer la sensation de skier dans de la neige folle, c’est comme skier dans de la ouate!  Une sensation d’extase incroyable!

img_0625

dsc_2008

 

Notre Cat Ski nous attendait pour refaire une autre remontée.  Comme deuxième descente notre guide a choisi une piste de sous-bois avec des arbres moyennement espacés.  Encore une fois dans le dessein d’évaluer le groupe et assurer une expérience favorable pour tous.  D’ailleurs c’est important de bien choisir son groupe et ne pas trop se surévaluer, car ce n’est pas plaisant d’être celui qui ralentit le groupe au complet.

 

 

dsc_2034

img_0660

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_dsc1460

Notre groupe était avancée et consistait de deux Britanniques, deux Finlandais, deux Péruviens, deux Américains, deux Japonais et deux Canadiens, tous des excellents skieurs et planchistes.

 


 

La beauté de ce secteur est à couper le souffle.  La qualité de la neige est incroyable, une neige légère et sec, c’est facile à comprendre pourquoi les gens appellent cela du « Champagne Snow ».

En tout nous avons fait 13 descentes notre première journée, surtout dans des grands secteurs ouverts puisque la visibilité était à son meilleur!

 

 

Jour 2

Mon ami s’est blessé au genou la première journée et a choisi de sauter son tour le jour 2 pour se reposer et peut-être pouvoir en faire le jour suivant.  Donc, je suis parti à l’aventure seul la deuxième journée.

 

He

ureusement que mes deux amis finlandais étaient de retour eux aussi, car j’ai skié avec eux toute la journée.  La deuxième journée était très différente.  La visibilité n’était pas bonne donc il était préférable de rester dans les sous-bois pour se donner une chance.  En plus, le calibre du groupe était plus fort que la première journée, donc, on a pu s’aventurer dans des secteurs boisés beaucoup plus denses et beaucoup plus pentus.

 

La beauté de skier dans de la neige folle c’est que ça aide à diminuer l’ampleur de la pente.  Les gens réalisent rapidement qu’ils peuvent affronter des défis de plus en plus grands.  Il faut par contre faire attention de ne pas skier trop près de la base des arbres, car il y a des gros trous au pied de chaque arbre, et c’est facile de tomber dans le trou et se retrouver enterré par quelques pieds de neige.  Lorsqu’on ski dans le « back country » comme ceci, il est hautement recommandé de skier en groupes de 2-3 minimums de façon à s’entraider.

 

 

 

La deuxième journée fut remplie d’émotions fortes, des sous-bois serrés et très pentus, des falaises, des sauts, on a tout vu!  Malgré le manque de visibilité on a vraiment eu du plaisir et on a réussi à faire 14 descentes.

_csc1597
_dsc1646
_csc1598

 

Big Red Cats opère un secteur qui compte environ 19,300 acres réparties sur 8 montagnes, ce qui nous assure une expérience unique à toutes les fois.  Ils ont assez de territoire pour pouvoir attendre de 2-3 semaines avant de revisiter un secteur, ce qui assure une qualité de neige vierge à chaque fois.  Les guides de BRC étaient sympathiques et compréhensifs, sachant s’ajuster au groupe.  Les Cats Ski étaient confortables et la bouffe servie était très acceptable aussi.  On n’a pas manqué de rien.  En plus, chaque jour, un des guides prenait des photos pour le groupe et pour une modique somme à la fin, on pouvait se procurer toutes les photos de notre aventure!

Merci à l’équipe de Big Red Cats pour une expérience inoubliable!