À quelques kilomètres de l’autoroute, il y a Bromont, toujours là. Le stationnement est bien rempli comme souvent, même un lundi matin. Fidèle à sa réputation, la station ne lésine pas sur la qualité de la neige, toujours incomparable avec bien des centres de ski. C’est encore le cas aujourd’hui. Il n’y a pas eu beaucoup de neige dernièrement mais les plaques de glaces sont assez rares et les dameuses s’assurent qu’il y en ait le moins possible.

Coiffé de ma tuque péruvienne en signe de solidarité avec mes amis Péruviens qui passent un sale quart d’heure, Je monte dans le télésiège où je constate, après quelques descentes, que la ligne pour la gondole est la plus rapide. Je m’élance dans mes pistes préférées sur le versant principal, là où j’ai appris à skier il y a longtemps quand il n’y avait que deux vieux télésièges doubles (un jaune et un rouge) et où aujourd’hui je vois mes enfants dévaler plus vite que moi, enfin presque!

La neige est belle, sans trop de glace, sur le versant principal et sur celui du lac, les deux où je suis allé me promener, avec de bons moments sur la piste Bromont, la Magog et la séquence Cowansville-Albany-Washington était mémorable. La Washington est trop pentue et glacée, mais la fin, qu’on atteint grâce au raccourci de la Albany, est très agréable. Mes cuisses me le confirment: c’est raide!!

En haut du dernier “pitch” que le télésiège franchi sur le versant principal, les arbres sont recouverts d’une couche de givre et de neige. C’est si beau qu’il faut s’arrêter pour contempler un peu toute cette beauté. Bromont a aménagé un belvédère pour admirer la vue, complètement hallucinante aujourd’hui, avec des nuages qui s’effilochent en contrebas, comme si nous étions sur une montagne beaucoup plus haute, dans les Rocheuses ou dans les Alpes.

Il ne fait pas trop froid aujourd’hui et c’est la même chose qui est prévue pour les prochains jours. Quelques flocons arriveront mardi, mais entre mercredi soir et jeudi soir que les radars indiquent une vingtaine de centimètres en date de lundi soir. À suivre!