Une nouvelle venue pour la Championne Canadienne qui ne défendra pas son titre à Peterborough

Ma deuxième carrière

J’ai arrêté ma carrière professionnelle fin 2013. Mon désir de grossesse prenait le dessus sur la motivation à vivre 100% vélo. Ma pratique de haut-niveau allait devenir moins spontanée.

Mon premier enfant arrive en 2014 suivi en 2016 d’un déménagement France-Québec assorti d’un changement de nationalité sportive et d’un nouveau travail au Centre National de Cyclisme de Bromont.

Ici, la pratique cycliste est plus ouverte avec une meilleure parité homme-femme et moins de cloisonnement entre amateurs et professionnels. Tout cela m’a interpelée, n’ayant jamais réellement arrêté de rouler, j’avais encore les capacités de revenir dans le haut-niveau. 

Le plus complexe a été d’allier une vie de mère qui travaille avec les entrainements fréquents et les déplacements sur les courses UCI.

En Europe, sur une Coupe du monde ou une course UCI de Cyclo-cross, il n’y a que des professionnels ou des faux amateurs qui vivent du vélo. Il aurait été difficile qu’une mère vienne avec mari et enfant et que tout le monde puisse faire une course à son niveau. Lors de la Coupe du monde aux USA, je regardais mon fils faire sa course pour petits et deux heures après c’est lui qui m’encourageait pendant ma course élite.  Cette pratique mixant plaisir et performance m’a permis de faire quelques podiums et une victoire UCI.

Ayant pris la mesure du niveau et des différences de tracés avec l’Europe, j’ai pu aborder la saison de cyclo-cross 2017 avec plus d’ambition. J’ai pu réaliser tous mes objectifs avec un top 10 en Coupe du monde, des victoires et podiums UCI aux E.U, 3ème au Championnat Pan-américain et surtout le titre de Championne du Canada de Cyclo-cross. 

Championnat Can Cyclocross 2017

Une consécration source d’une grande satisfaction. Tout cela devant les yeux de mon fils et sous les encouragements de mon mari qui me soutient à 200% depuis bientôt 20 ans.

Un difficile choix à faire 

En théorie, ma saison devait s’arrêter à la fin des courses UCI Nord-Américaines fin Novembre. Mais avec un maillot de Championne nationale, difficile de s’arrêter. Je suis partie un mois et demi en Europe loin de ma famille, sans Alexandre, en me débrouillant seule sans mon mari coach et logisticien. 

Aller faire les Coupes du Monde en système débrouille, des fois seule, des fois aidée par des amis. Cela n’a pas été facile et la fatigue accumulée m’a progressivement épuisée avec des performances en baisse. Le Championnats du Monde a été assez compliqué avec un blocage de chaine m’obligeant à courir un demi-tour et repartir dernière pour finir en milieu de classement. Il y a forcément eu de la déception, mais avec un début de saison parfait le bilan restait largement positif.

Cette saison

La nature a fait qu’avant le début de saison, une heureuse nouvelle nous est arrivée. Une petite fille en route pour Avril 2019. Il a été facile de tirer un trait sur l’ambition de défendre mon titre en Novembre.

Je continue à rouler et entraîner pour transmettre ma passion du vélo. Pour donner, il faut avoir reçu. J’ai eu la chance de rencontrer la réussite dans trois disciplines cyclistes majeures avec deux titres de Championne de France sur route, un de Championne de France de Vélo de montagne et Championne du Canada de Cyclo-cross. Et avec une participation aux Jeux Olympiques sur route ainsi que plusieurs victoires et podiums internationaux.

Bien entendu, je vais suivre les prochains Championnats et je suis curieuse des résultats. 

Le vélo est loin d’être terminé pour moi. Je pratiquerais encore assidument malgré mon deuxième enfant. Il ne faut jamais dire jamais, on ne sait jamais de quoi est fait l’avenir. Selon les rencontres ou les opportunités, je verrai les manières les plus adaptées à mon investissement dans le haut-niveau Canadien.

Je souhaite bonne chance à tous les compétiteurs pour les Championnats Pan’Américain de ce week-end et aux Championnats canadiens le 11 novembre.

Vivez à fond vos rêves et votre course, c’est cela qui nous rend tous gagnants.

Recevoir le magazine par courriel
J'accepte d'être sur la liste d'envoie MailChimp ( more information )
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.