Le skieur de bosses japonais : Ikuma Horishima

collaborateur: Pierre Gauthier

Ikuma Horishima est un skieur de bosses japonais, né le 11 décembre 1997. Il fait ses débuts en Coupe du monde en 2013. En décembre 2015, il se classe troisième de l’épreuve en bosses parallèles à Ruka. Aux Championnats du monde 2017, il gagne la médaille d’or en bosses simples et parallèles. En janvier 2018, il remporte la Coupe du monde disputée à Mont Tremblant.  Horishima est le plus sérieux rival de Mikaël Kingsbury sur le circuit de la Coupe du monde de bosses depuis 2017 et il a répondu à quelques-unes de nos questions.

PG: Quand avez-vous commencé les bosses?
IH: J’avais 9 ans lorsque j’ai commencé parce que mes parents faisaient déjà du ski alpin. C’est générationnel chez moi depuis 20 ans

PG: Qui était ton idole?
IH: J’ai eu beaucoup d’idoles dont Janne Lathela, Kingsbury, Dale, Alex Bilodeau ainsi que de nombreux skieurs de bosses japonais (Sho Endo, Motoki Shikata, Junpei Tateda, Ryuji  Kuwabara, Nishi Nobuyuki).

PG: Vous souvenez-vous de votre première victoire en coupe du monde?
IH: Oui, c’était au Mont-Tremblant juste avant les jeux olympiques de Pyeongchang.

PG: Quelle est votre montagne préférée dans les bosses en Coupe du monde?
IH: Mont-Tremblant.

PG: Comment c’est pour vous de compétitionner au Québec?
IH: C’est très excitant de pouvoir compétitionner au Québec. Mais c’est souvent très froid…lol

PG: Quelle est la différence entre les bosses du Japon et celles du Québec?
IH: La neige. La neige au Japon est plus molle que celle du Québec. Il faut beaucoup moins froid au Japon!

PG: Quel est le nom de votre montagne préférée pour faire des bosses au Japon?
IH: Taira or Listel (Inawashiro), à Toyama et à Hukushima.

PG: Ce fut une bonne saison (2019-2020) pour vous et pour la Coupe du monde bosses car vous étiez proche de Mikaël Kingsbury et parfois vous le battiez. Qu’avez-vous changé dans votre entraînement pour être meilleur que l’an dernier ?
IH: J’étais bien entraîné, c’était mieux que l’an dernier. J’ai été 6 fois sur le podium cette saison, dont 3 victoires, mais il (Mikaël Kingsbury) a aussi eu une excellente saison. Il fait toujours du bon ski, je le respecte.

PG: Avez-vous un nouveau saut pour la saison 2020-2021?
IH: Non, je n’en ai pas.

PG: Êtes-vous le skieur de bosses qui fait les sauts avec le plus d’amplitude en Coupe du monde?
IH: Je crois bien que oui 🙂

PG: Comment va votre saut, le cork 1440 ?
IH: Je ne l’ai pas fait cette année, mais je l’ai exécuté lors de la saison 2018-2019 au Kazakhstan.

PG: Merci pour cet entretien et au plaisir de se retrouver sur le circuit des coupes du monde de ski de bosses la saison prochaine!

Ikuma Horishima, Mikael Kingsbury et Kerrian Chunlaud Saison Coupe du monde 2019-2020.

 

Ikuma Horishima, Saison Coupe du monde 2019-2020

 

Ikuma Horishima, Saison Coupe du monde 2019-2020

 

crédit photo: Pierre Gauthier