Ski acrobatique (bosses) – Coupe du monde

Kingsbury et Marquis dominent à Tazawako

Montréal, 23 février 2019 (Sportcom) – Les bosseurs québécois Mikaël Kingsbury et Philippe Marquis ont réussi un doublé à la Coupe du monde de Tazawako, au Japon. Ils ont dominé la super finale avec des pointages respectifs de 86,70 et 83,67, pour ainsi monter sur les deux premières marches du podium et devancer l’Américain Bradley Wilson (80,47 points).

Kingsbury, de Deux-Montagnes, a remporté la 55e médaille d’or individuelle de sa carrière en Coupe du monde grâce à un nouveau saut exécuté en super finale.

Mikael Kingsbury, coupe du monde Tremblant 2019

« Un peu à la dernière minute, j’ai décidé d’entraîner un cork 1440. Je n’avais pas fait ça depuis cet été et je l’ai bien atterri en entraînement. Le plan était donc de faire une descente de finale juste pour passer dans le top-6, sans nécessairement essayer de gagner la première finale. Je me suis placé deuxième, ce qui était le meilleur scénario, parce que je savais qu’en super finale, j’allais faire le cork 1440 et que si je l’atterrissais, Ikuma [Horishima] allait l’essayer derrière moi », a expliqué Kingsbury.

« Je l’ai atterri, j’ai fait une bonne descente et c’était vraiment spécial d’être le premier gars en Coupe du monde à avoir atterri ce saut-là. De monter sur le podium grâce à ce saut et de faire un doublé canadien avec Philippe, ce que nous avions déjà fait par le passé il y a deux ans ici, c’est parfait. Avec toutes les blessures qu’il a eues, de se retrouver ensemble sur le podium, c’est vraiment une journée parfaite. »

Sixième aux Championnats du monde de Deer Valley il y a deux semaines, Marquis, de Québec, fait quant à lui un retour sur le podium. La dernière fois qu’il avait mis la main sur une médaille, c’était justement à Tazawako, en 2017.

Philippe Marquis, coupe du monde Tremblant 2019

« Quand Mikaël et moi nous sommes levés ce matin, je lui ai dit que j’y allais pour la victoire aujourd’hui et il m’a dit la même chose. Évidemment, il y a un seule première place, donc nous devions partager. J’ai vraiment bien skié toute la journée, ma technique était à point. J’ai élevé d’un cran mon niveau dans les airs et ma vitesse en finale et en super finale. J’ai vraiment maximisé le potentiel de mes descentes aujourd’hui, ce que je fais rarement », a commenté celui qui prendra sa retraite à la fin de la saison.

« Tout est tombé parfaitement en place aujourd’hui. Ce retour à la compétition était déjà irréel aux Championnats du monde, alors aujourd’hui, c’est juste du bonus. De couronner tout ça avec un autre podium, c’est juste incroyable. »

Kerrian Chunlaud poursuit pour sa part sa progression sur le circuit en terminant cette fois en 11e place. C’est le meilleur résultat de sa saison jusqu’à maintenant. Laurent Dumais a fini 27e, alors que Gabriel Dufresne pointe au 31e échelon.

Du côté féminin, Justine Dufour-Lapointe est passée bien près de monter sur le podium à son tour, terminant quatrième avec une note de 76,70, à 0,22 point de la Kazakhe Yulia Galysheva.

La Montréalaise a connu de bonnes descentes en qualifications et en finale, prenant les deuxième et troisième rangs à ces deux occasions. L’an dernier, Justine Dufour-Lapointe avait remporté la médaille d’argent à cette même Coupe du monde.

Qualifiée 10e, sa soeur Chloé Dufour-Lapointe s’est arrêtée en finale. Elle a dû se contenter d’une 13e place au classement.

La Française Perrine Laffont a dominé la journée du début à la fin, récoltant l’or avec une note de 82,97. L’Australienne Jakara Anthony (79,87 points) a été la médaillée d’argent.

Les bosseurs seront de retour sur la piste de Tazawako dimanche pour l’épreuve des bosses en parallèle.

Rédaction: Valérie Daraiche, Sportcom

Recevoir le magazine par courriel
J'accepte d'être sur la liste d'envoie MailChimp ( more information )
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.