Nous y avons goûté ce week-end au point de vue de la météo. Un torrent de pluie s’est déversé sur nos montagnes des Laurentides. J’ai eu la chance de faire une montée en randonnée alpine samedi matin et les surfaces étaient assez dures. Avec la pluie de dimanche et les vents de lundi, j’avais pas de grandes attentes pour ma journée de ski ce matin. Bien bien, nous avons eu droit à toute une matinée sur les pistes. Cette chronique n’est pas un mensonge. Les photos vont prouver mes affirmations.  La montagne nous offre 52 pistes malgré les aléas de dame nature. Une fois dans la remontée nous avons déjà droit à une surprise de taille. De l’or blanc au sol. J’avais le goût de sauter et d’aller la cueillir.

Une fois au sommet j’attaque la Duncan haut.  La descente est très surprenante et la neige est douce sous nos skis.  J’enchaîne donc dans la Devils River.  Encore une fois, la neige est au rendez-vous.  Une image pourrait vous convaincre?

L’effet du soleil sur les montagnes du versant nord est sublime.

Je m’aventure dans la Jasey-Jay en compagnie  de d’autres skieurs.  Le plaisir était palpable dans la descente.

Quand je vous affirme que le poudre blanche est présente ce matin, ce n’est pas une farce.

Dans la Supérieur les conditions sont aussi parfaites.  Je tente une incursion sur le versant sud.  Évidemment la neige est encore fraîche et les bases plus fermes dans la Mcculloch.  Il s’agit d’une granuleuse assez lourde et des petits morceaux de neige durcie.  Il y avait sûrement un cour de qualification avec tous les moniteurs.

Pour la Beauchemin, les bases sont plus fermes et nous sommes au pays de l’hiver.

Pour les habitués de la piste sous la remontée Lowell il faut être vigilant maintenant car la piste est plus étroite dorénavant.

La chaise Expo ouvre maintenant à 10:00 en semaine et je vais voir le menu.  Nous sommes en mode régime assez sec pour la matinée.  Expo, Griffe, Fuddle, Gagnon et Windigo sont fermées.  Il nous reste la Sissy en la combinant avec la Fuddle bas.  La descente est très agréable car de grosses bosses sont encore présentes dans la piste.

De retour au sommet, je décide de faire une descente complète jusqu’à la base sud via la Beauvallon.  Je le répète mais je suis très surpris des excellentes conditions de glisses.

Au versant sud, les plaques de gazon commence à faire surface.  Rien pour déranger notre descente.

Dans la remontée versant soleil on se croit en plein été et on oublie pratiquement que nous skions.

Après une pause dîner, je retourne faire les pistes de la matinée à tour de rôle.  Le soleil fait son effet rapidement et les griffes du sol commence à nous attraper les chevilles.  C’est une farce, la neige devient collante et nous devons être vigilant dans notre glisse.  Je tente une expédition dans l’Expo.  La descente est très bien mais la fin sur le plat est toute une aventure d’équilibre.

Ce fut une journée très surprenante et il ne faut pas hésiter à venir skier. Le travail dans les pistes est incroyable et je donne une note de 11/10 à tous les travailleurs pour nous offrir de telles conditions.  Petit scoop, surveiller votre météo pour jeudi, un gros poisson d’avril  est en route et je serai présent pour vous en parler.

Bon ski à tous.