En mars 2017,

CANADA ALPIN Commentait sur l’affaire Charest.

Voir le REPORTAGE

 

Le 4 juin 2017,

Pas de place pour les abus dans le sport

SKI QUÉBEC ALPIN SALUE LE COURAGE DES VICTIMES QUI BRISENT LE SILENCE POUR FAIRE CHANGER LES CHOSES

Montréal, le 4 juin 2018 – La Fédération québécoise de ski alpin, Ski Québec Alpin (SQA), salue le courage de quatre victimes de Bertrand Charest qui ont levé le voile ce matin sur les souffrances qu’elles ont subies à l’époque et qui les habitent encore aujourd’hui.

« Ces femmes ont notre entière admiration. En passant de l’ombre à la lumière, souhaitons qu’elles trouvent le réconfort pour se reconstruire et qu’elles inspirent d’autres victimes, dans tous les domaines, à dénoncer », a commenté la vice-présidente de la Fédération, Mme Amélie Léger.

Au cours des dernières années, SQA a mis sur pied un arsenal de mesures en partenariat avec le ministèrede l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES), Sport’Aide, Sport-Québec, la Direction de la promotion de la sécurité dans les sports, ses neuf divisions et ses 61 clubs. « Nous sommes à pied d’œuvrepour endiguer la présence d’abus, qu’ils soient sexuels ou reposant sur le pouvoir et l’influence. Dans le ski alpin, comme dans le sport en général, il n’y a pas de place pour les abus », a renchéri Mme Léger.

Une fédération proactive et responsable

Par ailleurs, la Fédération voit d’un bon œil l’idée soulevée ce matin de rendre conditionnel le financementpublic des fédérations sportives à la création d’un programme de protection pour les athlètes.

Il faut dire qu’au cours des dernières années, la Fédération québécoise de ski alpin a été très active à mettre en place divers outils de sensibilisation et d’information liés au bien-être ainsi qu’à la sécurité de ses athlètes. Elle a notamment créé le site www.sportbienetre.ca, une boite à outils d’information pour lesparents, administrateurs et encadreurs en ski alpin compétitif. Les droits de ce site ont depuis été acquis par le MÉES et Sport-Québec, inspirés par la qualité et la pertinence derrière l’outil développé. Depuis, lesite a été transposé en plateforme multisport disponible à l’ensemble de la communauté sportive québécoise.

En parallèle, SQA a adopté les principes de la règle de deux stipulant que deux entraîneurs formés oucertifiés seront toujours présents auprès d’un athlète, particulièrement un athlète mineur, lorsque ce dernierse retrouve dans des situations de vulnérabilité potentielle. De plus, la Fédération procède désormais à la vérification systématique des antécédents judiciaires pour le personnel d’entraînement et d’encadrement.Ce n’est pas tout. La Fédération a créé et mis en ligne une vidéo de sensibilisation(https://www.youtube.com/watch?v=vhQsXYR57v0) qui cible les divers intervenants de la communauté du ski québécois.

« En combinant les efforts de chacun, le Québec est aujourd’hui devenu un véritable leader national et international dans le dossier de la sécurité et du bien-être de ses athlètes. Dans le monde du ski alpin québécois, beaucoup de travail a été abattu. Depuis plusieurs années, nous sommes investis de cette mission de faire plus, de faire mieux. Et nous saluerons toujours les nouvelles initiatives qui s’inscriventdans les objectifs que nous caressons tous. Nous le faisons pour le sport, mais d’abord et avant tout pourles victimes », a conclu Mme Léger.

page1image5794000page1image5812928

À propos de Ski Québec Alpin

La Fédération québécoise de ski alpin, Ski Québec alpin (SQA), est un organisme provincial sportif à butnon lucratif. Responsable de l’organisation du ski alpin de compétition au sein du Québec depuis 1967,SQA gère et sanctionne les programmes de ski compétitif. Notre mandat ministériel est d’encourager et dedévelopper la participation tout en cherchant à éliminer les obstacles à cette participation. Notre rôle consiste notamment à promouvoir la pratique du sport, à recruter et à développer des athlètes, à organiserdes compétitions, de même qu’à recruter, à former et à maintenir en poste des entraîneurs, des officiels et des administrateurs sportifs bénévoles. Nous avons également comme rôle d’amener des athlètes àparticiper à des compétitions provinciales et nationales. Notre mission est de développer, supporter etencourager l’excellence, et ce, à tous les niveaux de la structure de développement du ski alpin compétitifquébécois. Notre vision, faire du Québec, LE meilleur environnement sportif canadien en ski alpin compétitif.

SOURCE :

-30-

Eric Aach
Responsable des communications et du service aux partenaires Ski Québec Alpin
Cell. : 514 966-2573
communications@skiquebec.qc.ca

Recevoir le magazine par courriel
J'accepte d'être sur la liste d'envoie MailChimp ( more information )
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.