Avertissement! Si tu n’as pas été capable de prendre congé aujourd’hui et  que tu as tendance à éprouver de la jalousie, tu es peut-être mieux d’aller lire les  expériences glacées de la fin de semaine. Ta soirée va être moins déprimante. Sinon, tu peux continuer à lire et planifier de sortir tes skis dans les prochains jours!

La skinusite a encore frappé fort aujourd’hui… Décidément les mercredis tempête, on commence à y prendre goût! Je suis à peu près sûre que c’est un coup monté de la nature pour nous passer ses épisodes de pluie sans qu’on ait vraiment le temps de chialer! Si ça fait plus d’une semaine que tu es allé skier, tu ne t’en seras même pas rendu compte que les pistes sont devenues glacées partout dans la province. Tant mieux! Mais même si tu y es allé, que tu as chialé un peu, tu ne t’en souviendras même plus quand tu vas réaliser tout ce qui vient de tomber (et qui continue de tomber, en passant!)…

Malgré le déneigement à  faire pour partir, j’ai réussi à être prête juste à temps pour les premières traces! Je me trouvais bien smart en me dirigeant vers le secteur Maillard alors qu’il y avait un attroupement à la banderole du secteur Grande-Pointe. Mais après quelques poussées, je me suis tannée et j’ai pris la première piste que j’ai vue : erreur de débutante! J’ai oublié de valider l’état de la neige. Si ça avait été de la petite poudreuse, j’aurais eu bien du fun, mais là la neige était trop dense, trop abondante pour une piste bleue. J’ai appris de mon erreur, je suis allée me gâtée dans les pistes avec des pitchs plus importants pour la suite de la journée!

N’ayant pas encore une connaissance complètement aguerrie de la montagne, je suis toujours alerte aux propos des habitués pour faire des choix de pistes judicieux afin de rentabiliser ces journées de tempête. Parce qu’on s’entend que dans des conditions pareilles, la réserve d’énergie s’épuise plus vite! À ma dernière visite, après discussion avec un patrouilleur, c’était la Vieille Côte, qui mène vers le Mur, la Chaudière et la Pioché qui avaient attiré mon attention. Avec un bon élan et de la patience quand on est en planche, il y a du fun à se faire là! Aujourd’hui, en qui connait la montagne comme le fond de sa poche, il semble que la Dominique-Maltais est un incontournable. Après une petite visite dans celle-ci, ou deux, je confirme que la prochaine fois, c’est là que je vais faire mes premières traces!

Dominique-Maltais

Le plus dûr dans une journée comme celle-là, c’est d’y mettre un terme… Mais si on veux être capable de profiter du reste de la saison, qui promet encore des belles journées, il fait savoir s’arrêter pendant qu’on tient encore debout! Et ce, même si la neige, elle, ne veut pas arrêter de tomber!

Ça ne veut pas arrêter de tomber…

Vendredi… Nouvelle bordée… Tu sais quoi faire!