Oufff journée mémorable c’est le cas de le dire. Hier soir mon conjoint et moi avons besoin de bouger et prendre l’air. On se dit demain, direction ski, Mont Tremblant. Quelques heures plus tard on apprend que le groupe propriétaire qui est un groupe américain ferme les portes de tout les centres de ski qu’ils possèdent, sans oublier celui au Québec le Mont Tremblant pour stopper la propagation du virus Covid-19.

Les fourmis toujours présentent dans les jambes, ont décident de tentez le coup au Mont Blanc. Quelle belle décisions. On arrive tôt, peu de gens sont là pour débuter la journée. Le personnel nous assure que toutes les remontées seront en opération et le versant nord a compté de 9h00. Effectivement tout a été en opération a l’heure prévu. De plus, tout est mis en place pour qu’un nettoyage des portes et des poignées soient fait très très souvent. Nous sommes en sécurité au Mont Blanc. 

Nous avons donc débuté par la partie du Mont Blanc. Nous sommes resté dans les pistes damées au début de la journée car les pistes à bosses et sous-bois n’ont pratiquement plus de neige, beaucoup de plaques de glaces dû aux dernières journées de pluie. Par contre, il y en a qui aime toutes les sortes de conditions.

 

Les « dameurs » ont fait un travail extraordinaire car les pistes sont parfaites, rapides et dynamiques comme je les aimes.

10h00 sonne on quitte pour le Mont Blanc Nord. Ça ne s’est toujours pas réchauffé, donc les conditions sont encore très rapides et durcies. De plus on dirait qu’il fait plus froid! Hihi. On fait toutes les pistes damées de ce secteur, par chance mes skis viennent d’être aiguisés. Les gens sont timides ce matin, pas beaucoup d’attente encore une fois.

 

J’ai froid,  on décide de rentrer un peu se réchauffer au petit chalet du Mont Faustin. Après quelques noix avalées c’est le temps de reprendre les pistes. Davantage de gens sont présent. Avec les deux remontées c’est moins apparent. On attend très peu. C’est parfait.

Sur l’heure du dîner les gens commencent à arriver. Il veulent eux aussi profiter de la belle journée ensoleillée.


Ils ne se doutent pas que ce sera la dernière. Jusqu’à nouvelle ordre, les stations de skis fermeront leur porte. Croisons nous les doigts pour que ce ne soit pas mon dernier reportage de la saison, car le mois d’avril arrive à grand pas avec son merveilleux ski de printemps. Écoutons le gouvernement, évitons les centres de ski pour stopper ce virus et nous permettre de revenir en force en avril. Bonne quarantaine les amis.