C’est devenu presqu’une tradition. Chaque année, je me dois d’aller faire une petite virée de ski dans le Bas-Saint-Laurent pendant la relâche. Parmi mes incontournables, il y a le Mont-Comi. Cette année, on ne fait pas exception à la tradition. En plus on a une journée de rêve!

Jusqu’à maintenant, chacune de mes visites au Mont-Comi a été précédée par une chute de neige, et j’ai toujours été impressionnée par la quantité de neige qu’il reste même quelques jours après la nouvelle neige. Vous comprendrez que dans mes souvenirs, ce sont des sous-bois que je vois, et qu’aujourd’hui, c’est là que je m’enlignais.

Par contre, après avoir goûté à nos premières traces sur un damé presqu’irréel, les plans ont changé. Le hors-piste, les sous-bois, la poudreuse, c’est bien trippant, mais du damé aussi doux qui te permet de pousser à fond ton carving, ça rend de bonne humeur aussi! Aujourd’hui, c’était ça!

Le cerise sur le sundea : l’achalandage est tellement faible en début de journée, qu’on trace du damé piste après piste. Vraiment, les sous-bois peuvent attendre!

Comme si c’était pas encore assez, la température est de notre côté, comme c’est rarement arrivé cette saison! Tu sais, le genre de température qu’il y a juste la faim qui peut te faire rentrer dans le chalet… Aujourd’hui, c’était aussi ça!

Les sous-bois et le secteur expert ont été patients, on a fini par y aller un peu plus tard. C’est beau, c’est doux, il y a de la neige, juste de la neige!

Sérieux, si la relâche peut ressembler à ça toute la semaine, ça va être mémorable!