La maternelle de l’école Saint-Joseph est de retour à la montagne aujourd’hui pour la deuxième sortie. Ils sont tout petits mais ils ont un sourire grand comme la Laframboise! Il y a le beau Nathaël qui semble pas tellement sûr d’avoir envie d’y retourner… Il a chuté en fin de parcours la semaine passée et il n’a pas trop trippé….

Pour les autres, l’excitation est palpable cet après-midi. De nouveaux groupes d’élèves sont formés en tenant compte de leur progression de la semaine dernière. Ils commencent tous sur la Gaby, question de réapprivoiser l’effet de glisse. Quelques minis retournent dans le petit “pipe” du bas de la pente. Ils sont moins nombreux qu’au premier cours par contre.

Les autres empruntent le tapis pour se refaire les cuisses. La neige est souple et les conditions de glisse sont parfaites.

Une run d’échauffement suffit sur la Gaby

et notre groupe de petits skibums est prêt pour les grandes chaises!

Mme Lili, une instructrice de l’école de glisse, me demande d’accompagner son groupe. Une paire de bras de plus n’est pas de trop pour l’embarquement et la supervision dans les remontées. Je suis avec mon petit Loïc et son ami Dylan.

Dylan, y’en a vu d’autres. Lui le ski, il connaît ça! J’adore les écouter me raconter leurs histoires de ski, de jumps et de grands-papas espions!

En haut de la Laframboise, Mme Lili part ça en force. Skis parallèles et genoux vers l’intérieur pour être bien stable sur les skis, à flanc de montagne, pour le tutorial. Bon, j’avoue que sur la photo c’est pas tellement parallèle mais après 1 heure, ils avaient compris la pose!

Afin de les habituer à adopter une position adéquate en prévision des pôles, ils devront skier avec un immense ballon de plage imaginaire dans les mains.  

Après le ballon, Cupidon!

Madame Lili nous amène dans la Zig Zag pratiquer des petits virages serrés, collés collés, comme des amoureux! Toujours avec nos gros ballons.

Et quand le ballon prend le bord avec la vitesse sur une base grattée et durcie, faute de contrôle: Boom!

C’est formateur les chutes: elle nous permettent d’apprendre à se relever. Au sens propre comme au figuré!

Après la Zig Zag, une dernière fois la Laframboise et l’heure de ski était terminée.

En rang pour regagner l’autobus j’ai croisé Nathaël. Tsé le petit homme qui n’avait pas tellement envie d’y retourner en début de leçon… Ben il était tout sourire. Un moniteur attentionné à ses craintes les avaient toutes dissipé.

Je suis intimement convaincue que dans une jeune vie comme la leur, la confiance en soi passe par des petits succès au quotidien. Comme apprendre à surmonter ses peurs,  réussir une leçon de ski, à son rythme, sans chuter.

Bravo Nathaël, quel courage tu as eu aujourd’hui!

 

Si vous voulez lire la première sortie de ski de la maternelle de l’école Saint-Joseph de la semaine dernière, c’est par ici:

Mont Gabriel – Ski, maternelle et cursus scolaire! 30 janvier 2018