Non papa, pas par là c’est juste une piste ça, nous on veut des sous-bois! Cette phrase résume bien notre journée au Mont Sutton: des sous-bois, rien que des sous-bois et encore des sous-bois. Heureusement, il a été très facile pour moi de satisfaire mes deux garçons. L’ensemble des 60 pistes étaient ouvertes et il y avait BEAUCOUP de neige. Les bases sont profondes, et il restait même quelques traces de la neige tombée ces derniers jours. Des conditions très hivernales pour un 7 mars, le ski de printemps devra attendre.

Très froid ce matin

Notre matinée a été consacrée au secteur de la chaise IV et nous avons trouvé des bosses géantes dans le sous-bois V. Mon plus jeune devait négocier ses virages entre des bosses presque aussi hautes que lui.

Avec confiance

Notre piste coup de cœur a toutefois été la Crocodile, un sous-bois rempli de neige avec toute sorte d’obstacles et des dénivelés vraiment intéressants. Les petits skis des enfants étaient beaucoup plus agiles que les miens sur ce genre de terrain. J’ai dû ouvrir la machine un peu pour les suivre.

Attendez-moi!

En après-midi, nous avons exploré le secteur de la chaise VII. Cette portion de la montagne s’adresse à un public averti avec ses pistes exclusivement noires et doubles noires. Mais allez dire ça à d’autres, mes deux petits téméraires en avaient que pour les sous-bois, les plus abruptes autant que possible.

Dans la Bou-Bou

La Bou-Bou et l’Entonnoir leur en ont donné pour leur argent. Étroites et abruptes, ces deux pistes représentaient certainement le plus gros défi de leur jeune carrière de skieur. Les descentes se sont bien passées, mais l’après-midi tirait à sa fin et je voyais leur niveau d’énergie baisser lentement. J’ai donc opté pour un retour au chalet avec bien sûr une dernière descente dans la Crocodile histoire de vider les batteries au complet.

Après être sortis de nos bottes, nous avons dégusté une petite tire d’érable sur la terrasse du Bar Tucker afin de recharger les batteries un peu pour le retour à la maison. Peine perdue, les yeux des enfants se sont fermés peu après la sortie du stationnement.

Après-ski