C’est pas fini, à compter du 16 avril, la montagne de Sutton restera ouverte les fins de semaine seulement et ce jusqu’au 6 mai.

Ce matin, j’ai fait le tour des montagnes sur le web et lorsque j’ai ouvert le Mont Sutton  j’ai constaté qu’il avait reçu plus de 21 cm de neige depuis 48 heures.

La température en ville m’indiquait 6 degrés, donc je devais m’attendre à du ski de printemps. À mon arrivée vers 1.30 heure les deux stationnements sont remplis.

Toutes les pistes et sous-bois sont ouverts.  Aucune des pistes n’a été travaillées mécaniquement.  Je sais, par expérience,  que ce matin la neige étant molle, ça demande beaucoup d’efforts, si les skis s’enfoncent.   Mais cette après-midi, ce n’est plus le cas, il y a eue tellement de skieurs que presque partout la neige est tapée ou en hondins. Ça me fait penser à un champ de labour.

Il faut changer son style, il faut s’attendre à sursauter puisque la neige  ne s’enfonce plus sous les skis. Les nombreux virages un peu partout ont créé des amoncèlements et pas facile de passer au travers, on monte plutôt que de traverser.  Complètement différent du ski sur de la poudreuse. Les muscles de mes jambes ont été très sollicités.

Au sommet, il faut se reposer et décider quelle piste?

Les arbres sont chargés comme en hiver après la tempête, Ce ne sont pas les canons à neige qui ont accumulé tout cette neige.

Les sous-bois sont également très enneigés et là aussi je sursautais. Comme certains je m’arrêtais en milieu de piste.

N’hésitez pas à vous rendre à Sutton, il doit y avoir une épaisseur de plus d’un mètre de neige dans les pistes et les sous-bois et aucune trace de sol à la base, les supports à ski sont sur une bonne épaisseur de neige.

Petit repos en milieu de piste, c’est nécessaire!

La piste la plus fréquentée. Les pistes sont à pleine largeur.

Ce n’est pas la neige qui va manquer en fin de saison, mais des skieurs et skieuses. le beau arrive et les samedis sont pris pour autre chose.

Je vous conseille de laisser vos habits d’hiver. Optez pour des vêtements plus légers en couche et des lunettes fumées.

Bon ski de printemps

Jules Lincourt

Ski Média

S'abonner
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !