J’ai retrouvé les belles conditions qu’il y avait lundi passé. Une surface de quelques centimètres de neige sur une base ferme et par endroits très fermes. Je n’ai pas vu de plaques de glace.  Il y a 12 pistes ouvertes et on peut y accéder par quatre remonte-pentes.  En plus, il y a la pente école à l’arrière du chalet. D’ici quelques jours, je ne serais pas surpris de pouvoir skier  sur la “Kamikaze” sous la remontée principale et même ailleurs, puisque l’on fabrique de la neige à plein canon.

Il n’y aucune attente Il est 10 heures.

Il n’y avait pas foule aujourd’hui, les jeunes enfants retournaient à l’école.  Aucune attente, même si la plupart du temps, il n’y avait qu’une personne par chaise. En parlant avec M.Meunier,  directeur Marketing,  je comprends que des mesures sont en place, afin de ne pas dépasser le maximum journalier de skieurs.  Il détermine à l’aide du nombre de passes et de beaucoup d’autres facteurs, le nombre de billets journaliers que la montagne peut mettre en vente sur le site web. Donc, ce que l’on me dit c’est qu’il y a constamment des ajustements et le nombre de billets disponibles  varie presque de semaine en semaine.  Pour cette raison, ceux et celles qui veulent se procurer un billet doivent  visiter le site web plusieurs fois.

Pour expert à gauche , Pour piste intermédiaire à droite.

 

 

Il peut arriver que la journée que vous avez prévue à la montagne soit une journée de pluie.  Dans ce cas-là, si la montagne ferme, votre billet sera valide pour une journée subséquente.

À droite de la montagne, la remontée bleue, était ouverte aujourd’hui, J’ai skié cette piste, et j’ai vu qu’elle s’adresse aux débutants audacieux.  Par contre, la pente à gauche du chalet et de la remontée centrale est tout à fait appropriée pour les débutants.

Regardez moi ces arbres chargés de neige, au sommet. Magnifique !

Encore un peu de neige des canons et l’on descendra la Kamikaze de haut en bas.

Il y a dans ce chalet 10 chambres à louer . Pour du ski    ” In and Out” !

Comme je vous écrivais lundi dernier dans mon reportage, n’ayez crainte de la Covid-19,  les mesures sont en place et pour moi, elles ne sont pas contraignantes.  L’attente aux guichets est presque nulle, en deux minutes, vous présentez votre code barres à un des trois lecteurs et il vous éjecte votre billet. Vous le placez dans votre poche de gauche et hop  sur la montagne. Belle journée de ski en vue !

Bonne Saison

Jules Lincourt

Ski Média