Oh que la semaine a été longue, assis à mon bureau à regarder par la fenêtre. Voir la neige fondre et le gazon apparaître lentement sur le terrain qui me sépare de l’usine de soupe voisine! Un peu désespéré de voir l’hiver nous quitter si tôt, je pense même avoir imaginé quelques bourgeons dans les arbres.

Au sommet, direction la Cowansville

C’est donc avec beaucoup d’appréhensions que je me suis présenté à la station ce matin, curieux de savoir de quoi serait composée la semaine de relâche. Premier constat, l’enneigement des pistes était beaucoup mieux que ce que je m’étais imaginé, pas ou très peu d’endroits à découvert.

Beaucoup de neige dans la Montréal

Pratiquement toutes les pistes ouvertes l’étaient à 100%, pas de demi-pistes ou de passages douteux. On peut oublier les sous-bois, pistes à enneigement naturel ou sentiers thématiques comme la forêt du Grizzly, mais pour le reste si l’on ne regarde pas trop les alentours, ça ressemble à l’hiver. Le domaine skiable disponible était important avec l’ensemble des 7 versants ouverts comportant chacun plusieurs pistes à explorer.

Nous avons débuté notre journée sur le versant principal avec la Cowansville et la Montréal, de belles descentes. La neige était printanière, du sel fin et sec entrecoupé de quelques plaques durcies.

Dans la Cowansville

Avec le télésiège principal du Versant du Village qui a été remis en service, l’attente en bas de piste était assez courte en avant-midi et pratiquement inexistante en fin de journée.

Avec la remise en service de la remontée #4, on peut à nouveau atteindre le sommet rapidement

À certains endroits plus achalandés, en haut de piste par exemple, le sel avait été complètement balayé pour laisser place à de grandes plaques glacées. Plaques glacées qui étaient toutefois assez molles pour que les skis puissent y mordre, un défi intéressant plus qu’une menace.

Des plaques glacées

Les secteurs moins achalandés comme le versant de la Côte Ouest et le versant des Cantons offraient des conditions un peu meilleures que le reste de la montage. À considérer pour quelques descentes.

Petit fait cocasse, avec la neige qui fond, certains d’entre nous ne sont plus assez grands pour passer leur carte devant les capteurs du système de contrôle d’accès. Un petit saut et le tour est joué!

Oups, tout est plus grand maintenant qu’il y a moins de neige

La météo des prochains jours n’annonce pas de pluie ou de grandes chaleurs, on peut donc assumer que les conditions de ski seront stables pour la semaine de relâche. Les réserves de neige sont minimales alors à moins de précipitations importantes ou d’un froid permettant la remise en marche des canons à neige, la saison sera courte. Venez en profiter avant qu’il ne soit trop tard.

Peu de gens empruntent la Niagara