Le calendrier scolaire est vraiment bien fait dans les Laurentides: Journée pédagogique au retour des vacances de Noël qui concorde avec un mercure de -10ºC, 15 cm de nouvelle neige déjà au sol et ça continue de tomber à plein ciel… Morin Heights, nous voici nous voilà, déjà en ski à 9h!

Le stationnement est presque vide. Les guichet de la billetterie extérieure sont fermés, nous devons nous rendre au service à la clientèle à l’intérieur. Ça grouille un peu au chalet, les gens s’habillent beaucoup. Nous les premiers. Les dernières semaines à -30º ont laissé des séquelles!!

Nous prendrons au début la remontée “Soleil” question de s’échauffer un peu dans la Rivière à Simon.

Loïc prend de la vitesse, il s’amuse. Je dois constamment lui rappeler de pratiquer son parallèle, ses virages, son slalom…

Sasha aime aussi la vitesse. Je dois la ralentir avec des cordes attachées à ses bottes.

Nous laissons le temps à d’autres skieurs d’aller nous tracer un peu le sous-bois “la forêt de  Skiwi”.

Il faut savoir, toutes proportions gardées, qu’avec une quinzaine de centimètres au sol, c’est comme si ma petite Sasha en avait à la mi-cuisse! Pas facile d’apprendre dans de telles conditions. Mais l’exercice est profitable quand on les sort de leur zone de confort!

Ou pas tant que ça finalement… Des toutous partout!

Nous avons skié ensuite Le secteur de la remontée “Dynastar” qui nous amène vers la Ross Cole, l’Entre-deux et le Village question d’aller voir les conditions dans les pistes plus abruptes. Elles sont parfaites. Aucunement glacées.

Les enfants commençaient à être fatigués un peu, nous avons terminé ça sur la pente école. C’est l’endroit où je peux retirer les cordes aux bottes de ma fille et la laisser skier en solo. Le calcul des pentes et des virages est justement fait pour pouvoir les lâcher lousses. Ils prennent juste assez de vitesse pour avoir un contrôle puis à la sortie du virage, la pente remonte et les freine naturellement. C’est parfait pour leur donner confiance.

Pendant ce temps, mon fils se trouve des petits challenges:

Je vous ai parlé dernièrement du tapis magique de la station Olympia que je qualifiais “d’exécrable ” puisqu’il glissait… aujourd’hui à Morin Heights, les conditions étaient très similaires à celles d’Olympia et pourtant, le tapis était parfait pour la remontée. Du vrai Velcro sous les patins!

Le seul petit hic que j’ai trouvé à la piste école c’est qu’elle est loin. Les enfants ont environ 150/200m à marcher pour y accéder, plus si vous êtes stationnés loin!

C’est different du Sommet Gabriel, Saint-Sauveur ou Olympia par exemple où il est possible d’être stationné proche ou d’y accéder par le débarcadère à proximité.