Mon chum me demande quels skis je veux prendre aujourd’hui: J’hésite, Nordica ou Salomon.  “Prends mes skis de piste, non ceux de poud’. Ah pis apportes donc les 2! Je verrai ben!”

Il neigeait à plein ciel, je devais faire un choix vite, les premiers stationnement sont pleins, je ne reviendrai pas au camion pour changer, nous prendrons le service de navette: Un lift dans le trailer, derrière le camion de la station! Ça part fort pour Loïc; Une ride en pick up; malade!!

J’ai finalement opté pour mes Salomon QST 106.

Au pire, si tout est damé, je skierai sur 2 barres de savon! Mais quel bon choix, encore à 16h je skiais des bords de pistes vierges, recouverts d’une 30aine de centimètres. Oui oui, malgré l’achalandage du samedi, il restait des places à shreder! Dans les pistes:

comme dans le bois.

Pas facile de rester debout dans toute cette neige!


Nous avons skié les pistes desservies par les 3 remontées. Principale, Soleil et Rivière à Simon.

Nous avons débuté par le secteur à gauche de la remontée principale. Un secteur de losanges et double losanges, rien de bon pour les débutants. Pour Sasha mon trooper, rien de trop big tant que son père est là dans la Mister Joe! Les pitchs, on les passe un virage à la fois, un succès à la fois! Dans la vie comme en ski, y’a pas de montagne assez grosse qu’on ne peut franchir!!

 

L’attente est longue à la remontée principale Dynastar, nous nous dirigeons vers la remontée Soleil. La forêt de Skiwi, c’est un incontournable. Sasha y croise un de ses premiers man crush: Olaf.

En attendant à la remontée Soleil, j’ai constaté que la remontée Rivière à Simon était en fonction. Pour ma part, c’est arrivée une seule fois que je l’ai vu en opération, nous n’allons pas régulièrement à cette station. En sortant de la forêt de Skiwi, nous nous dirigeons vers le Secteur à Simon, de là, nous roulons sur les bords de pistes. Une belle couche de poudreuse profonde nous est réservée on dirait: Voici ce qui arrive quand on suit maman!! BOUMMMMMMM!

Mon petit Loïc qui me dit: “Maman, j’ai vraiment cru que j’y arriverais!” Tu sais mon garçon, le premier pas pour réussir c’est d’y croire….

De là, on se dirige vers le sous-bois Sept-Îles. On y passera une couple de runs. Les enfants adoraient. Parfois étroit mais souvent aéré, il est parfait pour tous les goûts.

 

 

Même Sasha capote!

Elle trippe tellement qu’elle a attendu à la dernière seconde pour me dire: Maman, j’ai enviiiiiiiiiie de pipiiiiiiii… Vous comprenez la suite? Ben oui, elle a fait pipi dans son habit de neige. Dans ce temps là on se dit que c’est plate, mais que c’est vraiment pas grave. Et même si elle me l’avait dit d’avance, je doute qu’on se serait rendu à temps… À Morin Heights, pour toute urgence, il faut pôler longtemps pour se rendre au chalet! Malgré l’accident, elle ne voulait pas partir. On a refait le sous-bois une dernière fois:

Et la Normandin

 

On y allait pour quelques runs et nous sommes restés pour la journée finalement. Personne ne voulait repartir, mais il fallait y aller avant que Sasha commence à geler….

Une fois dans l’auto elle s’est endormie en moins de 3 minutes. Arrivée à la maison, je l’ai mis dans le bain avec ses gears et je les ai laisser bassiner un petit moment!!!!

 

Maman l’eau est toute jaune! Ben non choupette, il en faudrait plus pour que l’eau soit jaune… Au final je me console, j’ai souvenir que c’était pas mal plus de trouble de laver un lit à 4 heures dans la nuit!!!!