Même si la tempête d’hier nous a flatouillé bien plus qu’elle nous a frappés : le plaisir n’en est pas diminué pour autant.

J’ai donné rendez-vous à une amie que j’adore beaucoup mais avec qui j’ai très peu skié dans les derniers 25 ans. Direction Sommet Saint-Sauveur pour un LadieN night bien poudré!

Le mardi, les dames sont à l’honneur à Saint-Sau. La montagne offre le billet de remontée, de jour comme de soir à 23$ et cela inclut la location au besoin. Deal or no deal?

Comme je disais, j’y suis allée avec une amie. Ma meilleure! C’était pour elle une double réconciliation : avec la station comme avec sa planche. Je vous épargne les détails, ils sont futiles. Ce qui compte, c’est qu’elle a VRAI-MENT A-DO-RÉ sa soirée. Tant pour la qualité de la surface que pour l’ambiance : musique à la remontée Atomic et après-ski au T-Bar 70.

Dès la première remontée, elle verbalisait certaines appréhensions : chutes par-ci, chutes par-là, chutes en descendant de la chaise…. « Nonon, je ne suis pas stressée, je fais juste te dire ce qui va peut-être se passer… Au final, il n’en est rien. La descente des remontées de la station sont toutes aménagées pour assurer un débarquement tout en douceur. Mais ces « craintes » doivent être une partie intégrante dans la pratique de la planche puisque mon fils qui débute son apprentissage cet hiver a déjà choisi son côté préféré dans les chaises, à gauche. Comme Marie!

C’est tellement intégré dans la pratique du sport qu’à un moment donné, en passant les gates, mon amie était à ma droite et un autre planchiste inconnu à ma gauche. Dans une succession de petits pas de côté, ils ont inversé leur position sans rien se dire, in extremis, avant l’arrivée du télésiège. Non mais, risquer sa vie pour être assis du bon bord!!! Je fais des farces, j’avais aussi mon bord préf quand j’en faisais.

Nous nous sommes promenées sur la montagne, de remontée en remontée. Jay, Épervier et Tom Barbeau : une qualité de neige incroyable. De la vraie, bien légère et souple. Une neige dans laquelle on tombe et que la sensation est celle d’une mousse de latté bien tassée!

Il y avait des accumulations ici et là qui témoignent de l’achalandage de la journée. Un fond bien caché sous ces nouveaux centimètres.

Quand on tombait sur le versant de la remontée Étoile ou 68, les dénivelés plus abrupts laissaient ressortir un fond bien dur, gratté au couteau, dans les virages où les cares se sont succédés. Dans ces pistes, le truc c’est de rouler sous les chaises. Pour une raison connue, c’est moins gratté directement sous le télésiège!!

Au final, la « tempête » aura laissé une belle couche généreuse de nouvelle neige. Elle laisse aussi une agréable sensation dans le petit cœur de ma belle amie. Ce matin, en route pour le boulot, elle m’a téléphoné pour me dire qu’elle aimerait y retourner là là. Elle a trouvé sa soirée et les conditions exceptionnelles. Pour ma part, toute les sorties en ski sont exceptionnelles!

Plusieurs évènements sont à venir à la montagne. J’attire votre attention pour les samedis 16 et 23 février prochain. Le T-Bar 70 vous accueille dès 19h pour votre après-ski. Bands invités et plaisir assuré!

 

Recevoir le magazine par courriel
J'accepte d'être sur la liste d'envoie MailChimp ( more information )
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.