Demeurant en Estrie, l’idée d’aller skier, un soir de semaine, au Sommet Saint-Sauveur versant Avila peut paraître farfelue… et ce l’est. Il y a cependant une raison derrière tout ça : une soirée d’entraînement. Pas n’importe quelle non plus! Une soirée d’entraînement de ski synchronisé!

En plus de ça, pendant la fin de semaine de pluie que nous avons reçue en Estrie, la région des Laurentides a été un peu plus épargnée que nous et une bonne partie de la pluie qu’on a reçue, eux, ils l’ont reçue sous forme de neige. Chanceux!

D’énormes buttes de neige frabriquée pour construire les sauts du snow park.

Certains en profitent pour pratiquer leurs sauts avant l’ouverture du snow park!

L’équipe de ski synchronisé (dont je parlerai probablement plus en détail dans une future publication) est composée de moniteurs niveaux 3 et 4 et d’entraîneurs provenant principalement des Laurentides, mais quelques-uns d’entre-nous sommes en Estrie, d’où le petit voyagement.

Membres de l’équipe dans le brouillard

Au début de la soirée, nous étions plongés dans d’épais nuages de canons à neige, qui réduisaient la visibilité à maximum une chaise devant soi. Ce n’était pas très agréable et laissait une fine couche de glace sur nos lunettes de ski. Nous avons eu un petit répit de 20h30 à 22h et c’était beaucoup plus agréable!

La visibilité n’était pas excellente vers 7h.

Beaucoup plus agréable entre 20h30 et 22h

Le versant Avila, avec sa vocation de terrain d’apprentissage, est un emplacement de choix pour la pratique du ski synchronisé ou tout autre pratique ou entraînement en ski. D’ailleurs, nous ne sommes pas toujours les seuls à s’entraîner. Souvent nous partageons les pistes avec le club de ski de compétition, mais ce soir nous étions aussi en compagnie d’une soirée d’entraînement de l’Association des Moniteurs de Ski du Canada (L’AMSC). Cette association (dont je fais aussi partie) est un organisme professionnel chargé de l’enseignement du ski au Canada et s’occupe de former et de certifier les moniteurs de ski aux 4 coins du Canada. L’AMSC prend bien soin de ses membres et offre des soirées d’entraînements à peu de frais pour ceux et celles qui désirent s’améliorer, aller chercher une accréditation supérieure ou simplement skier en groupe.

Pour plus d’infos pour les moniteurs intéressés par les soirées d’entraînement dans les Laurentides (aussi disponibles en Estrie et dans la région de Québec) : Facebook AMSC QUÉBEC.

Nous nous sommes glissés le temps d’une piste à l’entraînement de l’AMSC (avec leur permission bien sûr!)

Pour nous, les skieurs de synchro, la piste l’Express-Est est un terrain excellent pour pratiquer nos chorégraphies. En plus d’avoir une bonne visibilité pour notre groupe, un entraîneur peut se positionner en plein milieu de la piste et voir l’ensemble de nos descentes, ce qui est parfait pour avoir une rétroaction constante et s’améliorer rapidement. La grande zone d’apprentissage pour débutants semble aussi très intéressante, mais était peu occupée. Nous sommes un mardi soir quand même!

Toujours un bon sentiment de skier une montagne déserte aux alentours de 22h!

J’ai été grandement surpris par la qualité de la neige. Malgré la quantité impressionnante de pluie reçue dans les derniers jours, assez de neige est tombée pour refaire un beau tapis et 7 pistes sur un total de 10 pistes éclairées étaient ouvertes! Nous avons skié l’Express-Est un bon nombre de fois, mais les conditions des autres pistes étaient similaires. Il n’y avait pas énormément de skieurs alors les conditions ne se sont pas détériorées rapidement. C’était très beau, surtout le côté des pistes qui n’est pratiquement jamais skié et finit en amas de neige lousse – quasiment de la poudreuse. Quasiment.

Comme sur nos lunettes, une petite couche de glace nous attendait sur le pare-brise à notre départ

Somme toute, un entraînement de semaine efficace dans une montagne peu achalandée et des conditions de neige excellentes. La visibilité n’était pas excellente durant l’entièreté de notre visite, mais ce petit désagrément est nécessaire pour s’assurer d’avoir les meilleures conditions et la saison la plus longue possible.

Bon ski à tous!