Un petit nouveau dans la grande famille de la FQME et j’avais bien hâte d’aller découvrir le secteur pour vous. Situé tout près de la municipalité de Saint-Alexis des Monts et du magnifique lac Sacacomie. De la région de Montréal, le petit secret est à 1:45 de route. Cela peut paraître loin pour certain d’entre vous, mais je vous rassure que le déplacement en vaut la peine.  Donc, le départ c’est fait au moment lunaire.

Hier soir j’avais bien pris le temps d’étudier la carte du site.

Mon plan d’attaque était d’aller débuter par la piste 5 et de faire les 4 entrées pour skier tous les secteurs.  Une fois arrivé au site, tout est bien indiqué, même pour le stationnement.  Au dernier conseil de ville, le sujet du stationnement a été discuté et des améliorations sont prévues pour 2024.  Donc il faut respecter les citoyens du rang Morin et bien se stationner aux endroits prévus.

Ensuite le début de la montée se fait juste à côté de la signalisation.  N’oubliez pas qu’il faut être membre de la FQME pour accéder au site, sinon vous pouvez acheter votre passe journalière.

Aucune inquiétude pour trouver le sentier d’ascension car tout est bien balisé.  Ruban rose et sigle jaune de la FQME vous guiderons facilement

Après environ 500 mètres, un premier secteur s’offre à vous.

C’est une belle option en fin de journée lorsque nos jambes ne répondent plus mais que notre cerveau veut encore skier.  Je poursuis la montée  qui est soutenue mais sans trop de section technique.  Lorsque vous arrivez au premier secteur, la coureuse du bois, mon GPS indique près de 900 mètres comme distance parcourue depuis le stationnement.  Tout le matériel en cas d’accident est présent.

Je me réserve cette descente pour la dernière de la journée.  Rendu à ce point, nous sommes sur un plateau et la navigation est facile et reposante.  Après 1,10km de montée j’arrive donc à la piste 5 la Bonne Jeanne nommée en hommage à Mme Gravel qui nous permet de skier la montagne.

Le secteur est considéré comme une piste bleue. Secteur ouvert et très plaisant à skier, pour les plus téméraires il y a même un superbe cliff.  Le secteur se termine dans 2 petits creux de vallées. La descente est superbe.

Aucune inquiétude pour trouver le chemin du bonheur.  Encore une fois tout est bien balisé.

Ma deuxième montée me conduit à la piste la chute du Faucon.  Le départ est plus serré et abrupte mais rien de trop technique.  Elle est considérée comme une losange noire.  Un peu plus tracée par les amateurs du week-end mais j’ai trouvé un peu de poudreuse.

Après une petite collation, je suis de retour au sommet pour attaquer une autre noire, la crique épique.  Le départ est plus serré mais après cela un champs de poudreuse s’offre à vous.

 

Pour ma dernière remontée je voulais au départ faire mon arrêt à la première entrée, mais on me conseille d’aller au sommet pour  une plus belle descente.  Je n’ai pas été déçu.  Le secteur de la coureuse du bois est vaste et vous offre de multiples possibilités de lignes.

Pour le retour à la voiture rien de plus simple que de skier jusqu’à la rue.  Pas besoin de remettre les peaux.  Si vous êtes amateurs de ski hors piste le site est vraiment sublime et peut convenir au débutant tout comme aux amateurs de descentes plus techniques.  Le terrain est tellement vaste que tous et chacun va trouver SA ligne de la journée.  Pour les amateurs de statistiques voici les données de ma journée.  Pour mes 4 remontées cela me donne un total de 722 mètres d’ascension, 762 m de descente et la distance totale parcourue en km incluant les descentes est de 7,11km.  En espérant que le reportage vous aura convaincu d’y aller taquiner la poudreuse.  Si vous avez des questions je suis disponible pour vous.  Bon ski à tous