Bonjour les skieurs,

Encore une journée incroyable !

Sugarbush c’est cette très belle station tout près du Lac Champlain d’où les points de vue sont saisissants. Ce sont deux montagnes, Lincoln Peak et Mont Ellen, 2 600 ‘ de dénivelée, 16 remontées, 111 pistes, 28 sous-bois et 53 miles de piste. C’est un endroit à visiter point !

Aujourd’hui une deuxième journée d’hiver doux, mais d’hiver quand même. La neige abondante des dernières semaines est restée froide et ne s’est transformée que légèrement tout en bas  en fin d’après-midi. Ce matin c’était un peu durci dans les bosses qui ont dû fondre un peu cette semaine avant la chute de température de la fin de la semaine. Les meilleures conditions se trouvaient définitivement dans les pistes travaillées. Les sous-bois étaient trop durs pour être plaisants.

Arrivé du côté du Lincoln Peak, j’ai commencé ma journée par un petit réchauffement au North Lynx. À gauche on a une belle piste avec quelques arbres, mais très peu. Sur la droite c’est la Sunrise qui est pleine de bosses très très creuses. Après deux ou trois descentes je me suis tout de suite lancé dans le Slide Brook Express Quad qui nous amène du Lincoln Peak au Mont Ellen. C’est un peu comme le Peak to Peak de Whistler, mais par voie presque terrestre!

Cette traversée est tout de même assez longue, presque 20 minutes, mais c’est bien plaisant. Je me suis attardé pas mal dans ce secteur et c’est  la vue du sommet dans la piste au nom prédisposé, la Panorama, qui m’a surpris le plus. Tout le secteur du Mont Ellen mérite d’être exploré même s’il offre moins de challenge que le secteur du Mont Lincoln. Et avec les conditions dures de ce matin, les pentes moins à pic étaient parfaites.

Revenu sur le Lincoln Peak, j’ai fait littéralement toute la montagne. Le Heaven’s Gate, le Super Bravo Express Quad mais surtout le CastleRock double. Le double, c’est cette chaise particulière. Elle va pas trop vite, elle est double, les chaises sont très éloignées mais la construction est récente.

J’ai donc passé l’après midi à me promener entre le Castlerock et le Heaven’s Gate. On trouve de tout à Sugarbush. Des bosses et des pistes roulées. Mon souvenir de la Paradise du côté du Lincoln

La saison est loin d’être terminée ici à Sugarbush à moins que la pluie se mette à tout faire fondre, mais rien de tel ne se pointe à l’horizon. Ne manquez pas votre chance avant qu’il soit trop tard. Vous ne le regretterez pas.

 

Sur ce, bon ski de printemps !

Philippe SkiMédia