La ville de Ste-Adèle est située au centre des Laurentides. Elle a été fondée par Augustin-Norbert Morin en 1825 qui par la suite, occupa le poste de premier ministre du Canada-est. Ste-Adèle est aussi connu pour avoir été le théâtre de la très populaire série «Un homme et son péché». Le prénom du personnage principal, soit Séraphin, a marqué l’imaginaire des québécois et est devenu impopulaire en raison du caractère avare de ce personnage. Cette petite municipalité se divise en deux parties. Le cœur du village est en plein essor avec plusieurs commerces très branchés. C’est vraiment intéressant d’y rouler puisque les montées y sont assez abruptes.

Le parcours se fait sur une boucle de 40km avec un dénivelé assez difficile de 800m. Au départ de la 117 nord, on emprunte le chemin du Mont Sauvage sur 2,5km à 6% pour se rendre a un petit projet domiciliaire qui nous amène au sommet du Mont Sauvage. Le sentier en gravier du dernier km rend la fin un peu plus costaude mais la vue du sud de la montagne se dévoile au fil de la montée.

On arrive au coeur du village de Val-Morin par la descente via la rue Morin. La voie traversant le golf a été partiellement repavée avec quelques parties non-complétées. Au centre du Village, près du Théâtre du Marais, on tourne sur le chemin de la gare pour se rendre au bord du Lac Raymond, traversant “le petit train du nord” une montée de 4km (140m) nous amène à l’entrée du Parc Régional Val-David et Val-Morin Secteur Far Hills via le chemin du lac La salle. Ce parc offre des sentiers de vélo de montagne et de randonnées pour tous les calibres.

 

Nous poursuivons sur le chemin des Boisés Champêtres avec une montée de 5,5% assez tranquille avec de beaux points de vue et un revêtement exceptionnel. La descente vers Val David via la montée Gagnon est agréable mais il faut être prudent avec les dos d’ânes. On arrive au centre de Val David, petit village très dynamique.

Le retour vers Ste-Adèle se fait par le chemin de la rivière en passant par Val-Morin. Une belle montée vous y attend, sur le chemin du curé Corbeil, avec une pointe à 13%. Après avoir grimpé cette côte, votre retour se fait rapidement jusqu’à Ste-Adèle par la 117 sud.

Je me suis gardé un petit cadeau pour la fin: la montée de La Croix de Ste-Adèle. Cette montée de 2 km nous fait gravir près de 150 m avec une finale à 350 mètres d’altitude. En empruntant la rue Morin, rue Grignon et la rue de La Croix vous atteignez le sommet avec une vue sur le versant est.

La farandole

Les têtes de cochon

microbrasserie Gueule de Loup

microbrasserie Baril Roulant

Station B

Le breadshop micro-boulangerie

Parc régional de Val- David et Val- Morin

S'abonner
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Recevez le magazine par courriel
Bonne lecture !