Bonjour les skieurs en congé,

En ce Vendredi saint, journée de congé pour plusieurs, quoi de mieux que d’aller profiter du soleil et des belles conditions de printemps sur les pistes de Val Saint-Côme.

La station a reçu, comme la plupart des stations du Québec d’ailleurs, de belles bordées de neige en mars et c’est sur les résidus de cet or blanc tardif que nous pouvons nous éclater ces jours-ci. Les conditions sont parfaites et Galarneau faisant son œuvre, nous skions de la neige transformée, du gros sel, certains diront de la slush ou même de la patate pilée. Peu importe le vocable utilisé, la couverture est encore complète et les conditions printanières sont excellentes.

Profitez-en ce week-end pour venir visiter parce que ça peut changer vite. Heureusement on nous annonce du temps pas trop chaud pour cette semaine avec des nuits fraîches, alors ça devrait tenir encore un peu.

Val Saint-Côme sera ouvert ce week-end jusqu’à lundi, ensuite fermé pour la semaine pour ouvrir les 6 et 7 avril. Pour le reste de la saison ça dépendra de Dame Nature.

Alors la journée se résume à du beau ski de printemps, tout simplement, en succédant les descentes les unes après les autres, au soleil et en compagnie de bons amis.

Chaque année, le ski de printemps m’apparaît comme la récompense après avoir bravé les tempêtes, les grands froids, la glace et les engelures. C’est vrai que cet hiver fut moins aride, mais quand même, les belles journées douces se prennent toujours bien.

Voyez comment les skieurs s’en donnent à cœur joie et comment le carving est facile. Ça mord, ça glisse et tout le monde est grand sourire. C’est vraiment à se demander pourquoi il n’y a pas plus de skieurs sur la montagne. Nous avons tout le terrain pratiquement juste à nous.

Alors c’est un rendez-vous à Val Saint-Côme dans les prochains jours pour une fin de saison mémorable et combien agréable. Profitez-en aussi pour faire un arrêt au Pitch pour un cocktail ou même un spectacle live le samedi soir. Vérifiez les horaires et vite à la montagne !

Bon ski à tous et à la prochaine chronique.

Hélène Racine
Ski Média